Visites officielles

Ministre de l’Intérieur de la Macédoine du Nord

/

16 septembre 2022 - Le Ministre de l’Intérieur de la Macédoine du Nord, M. Oliver Spasovski, s’est entretenu avec le Secrétaire Général, M. Jürgen Stock, et d’autres hauts responsables lors de sa venue au siège du Secrétariat général.

Le Ministre a été informé de l’éventail de capacités policières proposé par INTERPOL et du soutien que l’Organisation peut apporter en matière de lutte contre des formes de criminalité telles que le terrorisme, le trafic de migrants, la cybercriminalité et la corruption.

La Macédoine du Nord, qui participe à de nombreuses activités opérationnelles, accueillera la Conférence régionale européenne d’INTERPOL en 2023, année au cours de laquelle elle célébrera également le 30ème anniversaire de son adhésion à INTERPOL.

Directeur général de la Police nationale espagnole

/

22 juin 2022 – M. Francisco PARDO PIQUERAS, Directeur général de la Police nationale espagnole, a été accueilli au siège du Secrétariat général par le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen STOCK.

L’Espagne figure au nombre des pays qui alimentent le plus les bases de données d’INTERPOL. Elle participe en outre activement à toute une série d’initiatives et d’opérations parmi lesquelles on peut citer le projet I-CAN (Coopération INTERPOL contre la ‘Ndrangheta), le projet Millennium, qui vise à identifier les individus et les réseaux responsables de la criminalité organisée transnationale eurasiatique, ou encore les opérations Neptune déployées chaque année dans l’objectif de renforcer les frontières maritimes entre l’Afrique du Nord et l’Europe.

La délégation espagnole, dont faisait partie la Commissaire principale María Alicia MALO SÁNCHEZ, Déléguée auprès du Comité exécutif pour l’Europe, a reçu des informations sur le soutien apporté par INTERPOL en matière de lutte contre la cybercriminalité, l’immigration illégale, la traite d’êtres humains et le terrorisme.

Directeur de la Police de Singapour

/

17 juin 2022 – Le Directeur de la Police de Singapour, M. Hoong Wee Teck, s’est entretenu avec le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, lors de sa venue au siège du Secrétariat général.

En tant que pays hôte du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, Singapour est un partenaire stratégique à long terme de l’Organisation.

La Police de Singapour a joué un rôle central dans la création du Groupe spécial mondial sur la criminalité financière, qui a ouvert la voie à la création du Centre INTERPOL de lutte contre la criminalité financière et la corruption.

M. Hoong et sa délégation ont également assisté à une présentation des initiatives en cours d’INTERPOL dans le domaine de la criminalité organisée et des nouvelles formes de criminalité, ainsi que de ses capacités en matière d’analyse.

Chef de la police arménienne

/

31 mai 2022 – Le général de division Vahe Ghazaryan, Chef de la police arménienne, a été reçu au siège du Secrétariat général d’INTERPOL par le Secrétaire général Jürgen Stock.

L’Arménie participant activement au projet Millennium d’INTERPOL, qui vise à identifier les individus et réseaux tirant les ficelles de la criminalité organisée transnationale en Eurasie, les discussions ont porté sur les domaines dans lesquels la coopération pouvait être accrue pour cibler les « voleurs dans la loi ».

Les capacités policières d’INTERPOL en matière de lutte contre la cybercriminalité et le trafic de stupéfiants ont également été présentées au général de division Vahe Ghazaryan.

La délégation arménienne était composée du Colonel Ara Fidanyan, Chef adjoint, du Colonel Vardan Vardanyan, Chef de la police criminelle, et du Colonel Narine Hakobyan, Chef du Bureau central national d’Erevan.

CARICOM IMPACS

/

9 mai – Le Directeur exécutif de l’Organisme d’exécution des mesures de sécurité et de lutte contre la criminalité (IMPACS) de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), Michael Jones, et la Directrice Tonya Ayow ont rencontré le Secrétaire Général, Jürgen Stock.

Lors de sa visite au siège du Secrétariat général, la délégation du CARICOM IMPACS s’est également entretenue avec d’autres hauts responsables d’INTERPOL sur un ensemble de questions, parmi lesquelles les initiatives visant à lutter contre la traite d’êtres humains, le trafic d’armes à feu et le trafic de stupéfiants.

Suite à la signature d’un accord en 2021, un nouveau Bureau de liaison d’INTERPOL sera hébergé au sein du CARICOM IMPACS et desservira les pays de la CARICOM et d’autres pays et territoires des Caraïbes.

Le Bureau de liaison favorisera une plus grande coopération policière entre les 25 pays et territoires caribéens et fera en sorte que ceux-ci utilisent davantage les capacités policières d’INTERPOL pour les besoins de leurs enquêtes nationales et régionales.

Ministre de l’Intérieur moldove

/

11 avril 2022 – La Ministre de l’Intérieur de Moldova, Mme Ana Revenco, s’est entretenue avec le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, et d’autres hauts responsables lors de sa venue au siège du Secrétariat général.

Cette visite fait suite au premier déploiement d’une cellule d’appui opérationnel d’INTERPOL afin d’apporter une aide sur le terrain aux services chargés de l’application de la loi et aux organisations humanitaires qui gèrent l’arrivée massive en Moldova de réfugiés en provenance d’Ukraine.

L’échange entre la Ministre et le Secrétaire Général a également porté sur d’autres domaines de criminalité dans lesquels les cellules spécialisées d’INTERPOL pourraient apporter un soutien complémentaire sur place.

Directeur exécutif de Frontex

/

1er Avril 2022 – Le Directeur exécutif de Frontex, M. Fabrice Leggeri (à droite), s’est rendu au siège du Secrétariat général dans le cadre du lancement du Système Frontex-INTERPOL d’authentification de documents électroniques (FIELDS).

Cette initiative conjointe d’INTERPOL et de Frontex aidera les policiers de première ligne et les gardes-frontières en leur fournissant des informations visuelles sur les principaux marqueurs permettant de détecter les documents contrefaits ou falsifiés.

La France étant le premier pays à intégrer le système FIELDS, M. Fernand Gontier, le Directeur central de la Police aux Frontières (DCPAF), a assisté à son lancement officiel et à une démonstration à l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon en présence du Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock (au centre) et de M. Leggeri.

Ministre de l’Intérieur slovène

/

10 décembre 2021 – Le Ministre de l’Intérieur de Slovénie, M. Aleš Hojs, s’est entretenu avec le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, et d’autres hauts responsables lors de sa venue au siège du Secrétariat général.

La Slovénie a été l’un des premiers pays à automatiser l’accès aux bases de données d’INTERPOL pour tous les policiers de première ligne, et est aujourd’hui l’un des plus gros utilisateurs de ces bases de données mondiales.
Lors de son entretien avec le Secrétaire Général Stock, le Ministre a aussi été informé des activités actuellement menées par INTERPOL pour aider ses 195 pays membres à lutter contre les abus pédosexuels et la traite d’êtres humains.

Le Ministre Hojs et sa délégation ont par ailleurs assisté à une présentation de la base de données mondiale d’INTERPOL I-Familia, la première du genre, qui facilite l’identification des personnes disparues par la comparaison au niveau international de données génétiques familiales, lorsqu’une comparaison directe n’est pas possible.

Directeur de la Police somalienne

/

15 novembre 2021 – Le Général de division Abdi Hassan Mohamed, Directeur de la Police somalienne, a été reçu au siège du Secrétariat général par le Secrétaire Général Jürgen Stock.

L’un des principaux thèmes abordés lors de l’entretien a été les initiatives de l’Organisation en matière d’antiterrorisme et le soutien apporté à la Somalie, notamment l’élargissement de l’accès aux bases de données d’INTERPOL afin de renforcer la capacité des agents de première ligne en poste aux frontières aériennes, maritimes et terrestres à repérer les terroristes ou malfaiteurs éventuels.

Le Général de division Mohamed a par ailleurs été informé de l’assistance fournie par INTERPOL pour identifier et démanteler les organisations criminelles en Afrique, en ciblant plus particulièrement la traite d’êtres humains, le blanchiment d’argent et le trafic de drogues.

Lors de sa visite, le Directeur de la police s’est rendu au Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, qui apporte un appui 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 aux 194 pays membres de l’Organisation.

Directeur du Service autrichien du Renseignement criminel

/

12 novembre 2021 – M. Andreas Holzer, le Directeur du Service autrichien du Renseignement criminel, a été reçu au Secrétariat général d’INTERPOL par le Secrétaire Général Jürgen Stock.

Déterminer les domaines dans lesquels la coopération pourrait être renforcée et le soutien opérationnel accru pour lutter contre les activités criminelles transnationales, et en particulier la cybercriminalité, a été l’un des principaux thèmes abordés lors des entretiens.

M. Holzer a par ailleurs été informé de l’éventail de capacités policières proposé par INTERPOL, y compris en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.

Visite du Ministre de l’Intérieur français

/

7 octobre 2021 – Le Ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin a rencontré le Secrétaire Général d’INTERPOL Jürgen Stock pour s’entretenir avec lui de diverses problématiques ayant trait à la criminalité et à la sécurité.

Accompagné du Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, M. Pascal Mailhos, et du Directeur général de la Police nationale française, M. Frédéric Veaux, le Ministre a été informé de la contribution apportée par l’architecture de sécurité mondiale d’INTERPOL à la sécurité nationale de la France.

L’entrevue, qui a eu lieu au siège du Secrétariat général, a également été l’occasion pour le Ministre Darmanin et le Secrétaire Général Stock d’évoquer les conclusions du récent G7 des ministres de l’Intérieur et de la Sécurité auquel ils ont tous deux participé, à Londres.

Des liens étroits unissent INTERPOL et son pays hôte, la France, depuis l’installation du siège de son Secrétariat général d’abord à Paris, en 1946, puis à Lyon, depuis 1989.

Ministre de la Justice de la Belgique

/

20 septembre 2021 – Le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice de la Belgique, M. Vincent Van Quickenborne, s’est vu présenter les activités d’INTERPOL, notamment la nouvelle base de données I-Familia, à l’occasion d’une visite au siège du Secrétariat général.

Lors de ses échanges avec le Secrétaire Général Jürgen Stock, le Ministre a également été informé de l’action menée par INTERPOL contre divers domaines de criminalité, tels que la cybercriminalité, l’exploitation sexuelle des enfants, la criminalité financière et économique, et le terrorisme.

La base de données mondiale I-Familia d’INTERPOL, la première du genre, facilite l’identification des personnes disparues par la comparaison au niveau international de données génétiques familiales, lorsqu’une comparaison directe n’est pas possible. Elle a déjà aidé la police à venir à bout d’une affaire non résolue vieille de 16 ans, concernant un Italien porté disparu depuis 2004.

« Dans un monde où la criminalité ne connaît pas de frontières, il est essentiel de renforcer la coopération internationale entre les services chargés de l’application de la loi. La Belgique est désireuse d’utiliser la nouvelle base de données I-Familia. Cette base de données offre de nombreuses possibilités inédites pour identifier les personnes disparues et donner des réponses à leurs familles », a déclaré le Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice Van Quickenborne.

Le Secrétaire Général Stock a indiqué que cette visite était également l’occasion d’identifier d’autres domaines dans lesquels la coopération pourrait être encore plus importante.

« La Belgique utilise déjà beaucoup les capacités d’INTERPOL, en particulier aux fins de la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet, le trafic de migrants et le trafic de stupéfiants ».

« INTERPOL continuera à apporter son soutien aux priorités de la Belgique en matière de sécurité, car aucun pays ni aucune région ne peut aujourd’hui lutter seul contre les menaces criminelles transnationales », a conclu le Secrétaire Général Stock.

Ministre de l’Intérieur libyen

/

13 septembre 2021 - M. Khalid Al-Tijani Mazen, ministre de l’Intérieur de la Libye, a été accueilli au siège du Secrétariat général par le chef d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, pour des entretiens sur diverses questions relatives à la criminalité et à la sécurité.

Le ministre a également été informé par d’autres hauts responsables d’INTERPOL sur l’initiative de l’Organisation en matière d’antiterrorisme ainsi que sur les domaines dans lesquels INTERPOL apporte un soutien à ses pays membres pour lutter contre les réseaux d’immigration illégale et le trafic de migrants, le blanchiment d’argent et la corruption.

Cette visite fait suite à la participation fructueuse de la Libye à deux opérations récentes coordonnées par INTERPOL : l’opération Weka, qui ciblait la traite d’êtres humains et les réseaux de trafic de migrants, et a permis de secourir 500 victimes et de procéder à 195 arrestations, et l’opération Lionfish, durant laquelle 17 tonnes de résine de cannabis d’une valeur estimée à 31 millions d’euros et destinées à la Libye ont été saisies au Niger.

Cette visite a également été l’occasion d’échanger avec le ministre sur le renforcement des capacités, INTERPOL ayant dispensé aux fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi libyens une formation sur la manière d’exploiter au mieux Internet et certains médias sociaux dans le cadre des enquêtes antiterroristes.