Cybercriminalité

Les cyberattaques ne connaissent pas de frontières et évoluent rapidement

Domaines malveillants. Rançongiciels. Logiciels malveillants visant à obtenir des données. Réseaux de machines zombies. Minage pirate. Dark net. Cybercriminalité en tant que service.

Des termes et des expressions qui existaient à peine il y a une décennie font désormais partie du langage courant, car les malfaiteurs se servent des nouvelles technologies pour lancer des cyberattaques contre les gouvernements, les entreprises et les particuliers. Ces infractions ne connaissent pas de frontières physiques ou virtuelles, elles entraînent des dommages importants et représentent une menace bien réelle pour ceux qui en sont victimes dans le monde entier.

La cybercriminalité évolue à un rythme effréné, et de nouvelles tendances ne cessent d’apparaître. Les cybermalfaiteurs acquièrent une plus grande aisance, adoptent les nouvelles technologies à la vitesse de l’éclair, adaptent leurs attaques en recourant à de nouvelles méthodes et coopèrent entre eux par des moyens inédits de notre point de vue. Des réseaux criminels complexes agissent à travers le monde, en coordonnant en quelques minutes des attaques très élaborées.

Les services de police doivent donc suivre l’évolution des technologies afin de comprendre les possibilités qu’elles ouvrent aux malfaiteurs et qu’elles offrent aussi en tant qu’outils de lutte contre la cybercriminalité.

Activités