Informations à l’intention des journalistes

Les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les médias et les coordonnées de notre bureau de presse.

Les activités d’INTERPOL suscitent de nombreuses sollicitations d’informations de la part des médias et des entretiens réguliers avec nos hauts responsables.

Nous invitons les journalistes à consulter ce site Internet pour obtenir des informations générales sur INTERPOL.

Les discours et citations du Secrétaire général et d’autres hauts responsables figurant dans nos actualités peuvent être considérés comme des déclarations officielles d’INTERPOL.

Les informations présentes sur ce site Internet, y compris les photos et vidéos, peuvent être reprises par les médias, sous réserve que le droit d’auteur d’INTERPOL soit protégé et que nos conditions générales soient respectées.

Les questions portant sur des enquêtes ou aspects nationaux doivent être adressées au service chargé de l’application de la loi du pays concerné.

Contacter INTERPOL

Comment contacter le bureau de presse ?

Toutes les questions et demandes d’entretien émanant des médias doivent être adressées à notre bureau de presse via le formulaire de contact disponible sur ce site. Veillez à renseigner votre adresse courriel et votre numéro de téléphone et nous vous répondrons dès que possible. En raison des nombreuses demandes que nous recevons, nous ne sommes pas toujours en mesure de répondre immédiatement.

Comment contacter le bureau INTERPOL d’un pays ?

Les questions émanant des médias doivent être adressées au bureau de presse de la police nationale ou du ministère du pays concerné. En règle générale, les bureaux INTERPOL des pays ne sont pas en mesure de répondre aux demandes du grand public.

Foire aux questions

INTERPOL peut-elle confirmer l’arrestation d’un individu ?

Les arrestations sont effectuées par les forces de police conformément à la législation du pays membre concerné et INTERPOL n’en est pas systématiquement informé. Afin de vérifier si un pays a procédé à une arrestation, nous vous invitons à contacter directement les autorités nationales concernées.

INTERPOL peut-elle confirmer l’extradition d’un individu ?

INTERPOL n’intervient pas dans les demandes d’extradition ; celles-ci sont gérées bilatéralement par les autorités nationales. Nous vous invitons à contacter directement les autorités nationales concernées.

Comment savoir si une personne fait l’objet d’une notice rouge ?

Certaines notices rouges peuvent être diffusées auprès du grand public ; le cas échéant, elles sont publiées sur ce site et il est possible de les rechercher. La plupart des notices rouges sont strictement réservées aux services de police et ne peuvent donc pas être consultées. INTERPOL ne s’exprime pas sur les affaires et individus, sauf dans des circonstances particulières et avec l’accord du pays membre concerné.

INTERPOL publie-t-elle des statistiques sur la criminalité ?

Non, nous ne recueillons pas de statistiques sur la criminalité et nous ne dressons pas de liste comparant le taux de criminalité dans différents pays. Afin d’obtenir des données sur un pays en particulier, nous vous invitons à contacter les autorités nationales concernées.

Comment INTERPOL est-elle financée ?

Nous sommes principalement financés par les États, via des contributions obligatoires et volontaires. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page Financement.

Qui est le chef d’INTERPOL ?

Le Secrétaire Général est notre chef officiel à plein temps et est responsable de la gestion quotidienne de l’Organisation ; il s’apparente à un Directeur général du secteur privé.

Notre Président exerce une fonction de gouvernance non rémunérée à temps partiel ; il est avant tout chargé de présider l’Assemblée générale annuelle et les sessions du Comité exécutif.

 

Presse

Les questions spécifiques à un pays doivent être transmises à la police nationale du pays concerné. Utilisez le formulaire ci-dessous pour contacter notre bureau de presse.