INTERPOL et les Nations Unies

En tant qu’acteurs historiques sur la scène internationale, il est naturel qu’INTERPOL et les Nations Unies unissent leurs forces.

Depuis 1996, INTERPOL jouit d’un statut spécial : celui d’observateur permanent auprès des Nations Unies, un statut inscrit dans la résolution 51/1 et officialisé par un accord de coopération signé en 1997.

La coopération entre INTERPOL et l’ONU a depuis été consacrée par des résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment celles portant sur le terrorisme et la traite d’êtres humains. Nous combinons également nos capacités en publiant des notices spéciales pour alerter les services chargés de l’application de la loi au sujet de personnes et d’entités faisant l’objet de sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Représentant spécial d’INTERPOL auprès des Nations Unies

En novembre 2004, nous avons mis en place le Bureau du Représentant spécial d’INTERPOL auprès des Nations Unies, à New York. Un bureau auxiliaire, le Bureau de l’Observateur permanent d’INTERPOL, a été créé à l’Office des Nations Unies à Vienne en 2018.

Cette proximité physique avec deux sièges de l’ONU nous permet d’attirer plus facilement l’attention sur des domaines dans lesquels l’ONU peut exploiter les outils et services d’INTERPOL et envisager de nouvelles formes de coopération plus dynamiques.

Nos équipes entretiennent un contact régulier avec les organismes des Nations Unies et les missions permanentes des États membres auprès des Nations Unies. Grâce à cette coopération, les préoccupations de la communauté mondiale des services chargés de l’application de la loi sont effectivement prises en compte dans les politiques et initiatives internationales, et des partenaires potentiels peuvent être trouvés.

Activités