Fraude par ingénierie sociale

Nous suivons de près les nouvelles méthodes utilisées par les criminels pour amener leurs victimes à dévoiler des informations confidentielles et à verser de l’argent.

La fraude par ingénierie sociale est un terme générique qui désigne les escroqueries orchestrées par les criminels qui abusent de la confiance d’une personne afin d’obtenir de l’argent ou des informations confidentielles leur permettant de commettre une autre infraction. Pour ce faire, les criminels utilisent principalement les médias sociaux, mais peuvent aussi agir par téléphone ou en face-à-face.

Un homme averti en vaut deux

Il est essentiel de comprendre le mécanisme de ces différents types de fraude afin d’alerter le grand public non averti.

Certaines escroqueries ciblent un large public dans le but de piéger le plus de victimes possible, tandis que d’autres visent des personnes en particulier.

Hameçonnage par Internet, par téléphone et par SMS

De faux courriels, messages texte ou appels téléphoniques, prétendument adressés par une source légitime telle qu’une banque ou une enseigne d’e-commerce, incitent les destinataires à communiquer des informations personnelles ou financières.

Fraude aux télécommunications

Des victimes choisies au hasard sont contactées par un criminel se faisant passer pour un ami, un proche ou une personne représentante de l’autorité qui les incite à verser de l’argent.

Escroquerie aux faux ordres de virement

Les criminels piratent les systèmes de messagerie électroniques de sociétés afin d’obtenir des informations sur leurs systèmes de paiement puis incitent des salariés à virer de l’argent sur leur propre compte bancaire.

 

The anatomy of business email compromise
Escroquerie aux sentiments

Les criminels créent une « relation » avec leurs victimes via les médias sociaux dans le but d’obtenir de l’argent.

Fraude à l’investissement

Les victimes sont poussées à investir dans des actions frauduleuses ou sans aucune valeur.

Sextorsion

Les victimes (souvent masculines) se laissent convaincre par une personne séduisante de s’adonner à des conversations vidéo pornographiques, lesquelles sont enregistrées à leur insu puis utilisées à des fins de chantage.

INTERPOL met un point d’honneur à se tenir informée de ces tendances en constante évolution et organise régulièrement des réunions d’experts sur la fraude par ingénierie sociale.

Opération First Light

Aux côtés des forces de police locales, nous menons des opérations de lutte contre la fraude par ingénierie sociale, qui portent le nom de code « First Light ». Dans le cas de la fraude aux télécommunications, les appels proviennent généralement de plateformes situées à l’étranger et les bénéfices y sont également transférés.

L’opération First Light la plus récente s’est déroulée de juillet à septembre 2017 : les autorités de police ont perquisitionné 33 centres d’appel situés en Asie et arrêté 1 013 personnes, la plupart étant suspectées de coordonner ou de procéder au démarchage de victimes à l’étranger afin de les inciter à verser de l’argent. Le mode opératoire habituel consiste à se faire passer pour un proche en détresse ayant besoin d’argent ou un représentant de l’autorité publique exigeant le paiement de certaines prestations. L’opération a donné lieu à la saisie de fonds à hauteur de 3,47 millions USD.