Fraude à la carte de paiement

Nous collaborons avec les autorités de police et les établissements financiers du monde entier pour resserrer l’étau autour de la fraude à la carte de paiement.

De nombreuses infractions sont liées aux cartes et systèmes de paiement, tels que les terminaux point de vente et les distributeurs automatiques de billets (DAB). L’essor du paiement en ligne est une aubaine pour les criminels qui se voient offrir de nouvelles opportunités.

Ces infractions comprennent les attaques physiques envers les DAB, par exemple à l’aide d’explosifs, mais aussi les cyberfraudes complexes comme les attaques à la boîte noire, qui consistent à installer un dispositif non autorisé à l’intérieur du DAB permettant de le contrôler à distance.

Fraude avec ou sans carte de paiement

Outre le vol de cartes de paiement, les criminels recourent à diverses méthodes pour recueillir les données bancaires, comme le clonage de cartes aux DAB et le hameçonnage. Les victimes de ce type de fraude ne s’en aperçoivent que trop tard et les données volées sont utilisées pour créer de fausses cartes ou commettre une fraude sans carte de paiement.

Qu’advient-il des données volées ?

Les escrocs les utilisent pour faire des achats au nom des victimes ou pour prélever des fonds sur leur compte bancaire. Elles peuvent également être mises en vente sur les marchés du Darknet. Dans la plupart des cas, les données volées dans un pays sont utilisées à l’étranger afin d’en compliquer le traçage.

Coordination transfrontalière et multisectorielle

Les services chargés de l’application de la loi s’appuient sur la coopération internationale pour enquêter sur ces infractions, étant donné que les victimes ne vivent généralement pas dans le pays où a été commis le vol, la fraude ou le versement d’argent. C’est dans ce contexte qu’interviennent les capacités et le soutien que nous fournissons à nos pays membres.

Nous collaborons avec l’European Association for Secure Transactions (EAST), dont le site Internet répertorie les intitulés et définitions des différents types d’infractions dans ce domaine.

Global Airport Action Days

Ces opérations récurrentes, menées de concert par Europol, INTERPOL et d’autres acteurs internationaux, visent à intercepter les passagers en possession de billets achetés à l’aide de données volées de cartes de paiement et, ainsi, à démanteler les organisations criminelles impliquées.

Payment card fraud

Nous installons un poste de commandement et collaborons en permanence avec les forces de police locales, les compagnies aériennes, l’Association internationale du transport aérien (IATA) et les sociétés de cartes de paiement. Les dernières opérations ont permis d’identifier de nouveaux modes opératoires : les réseaux criminels organisés tentent par exemple de s’introduire dans les zones de transit des aéroports afin de faciliter l’immigration illégale et le trafic de stupéfiants.

En juin 2018, la journée d’action a concerné 226 aéroports dans 61 pays, 69 compagnies aériennes et 6 agences de voyage en ligne ; elle a donné lieu à 141 arrestations.