Criminalité financière : ne tombez pas dans le piège !

De simples règles de bon sens peuvent vous aider à désamorcer les pièges de la criminalité financière.

Les malfaiteurs sont les premiers à exploiter l’ignorance et la faiblesse de leurs victimes, sans compter les risques accrus auxquels nous sommes tous exposés du fait de la prolifération des smartphones, tablettes et autres appareils connectés.

Il est toutefois possible, en suivant quelques règles de bon sens, de réduire considérablement le risque de tomber dans les pièges tendus par ces escrocs.

COVID-19 (coronavirus)

Nous constatons que les malfaiteurs essaient de profiter de la flambée de coronavirus.

Fournitures médicales

Les masques chirurgicaux et autres fournitures médicales sont très recherchés, mais difficiles à trouver dans le commerce, et de faux sites Web, boutiques, comptes de médias sociaux et adresses e-mail prétendant vendre ces articles ont surgi en ligne.

Au lieu de recevoir les masques et articles promis, les victimes voient leur argent disparaître entre les mains de malfaiteurs.

Escroquerie par téléphone

Les malfaiteurs ont également recours au téléphone pour leurs escroqueries financières : ils appellent les victimes en se faisant passer pour les employés d’une clinique ou d’un hôpital ; ils prétendent que l’un des proches de la personne a contracté le virus et lui demandent de payer son traitement médical.

Bien souvent, les escrocs se font passer pour des entreprises dignes de confiance en utilisant des noms, sites Web et adresses électroniques ressemblants afin de tromper des particuliers sans méfiance, voire en sollicitant directement ces derniers au moyen d’e-mails ou de messages sur les plateformes de médias sociaux.

Les indices qui doivent alerter

Si vous avez l’intention d’acheter des fournitures médicales sur Internet ou recevez des e-mails ou des liens proposant une assistance médicale, soyez attentif aux indices dénotant une escroquerie potentielle afin de vous protéger et de protéger votre argent.

  • Avant tout achat, procédez à des vérifications indépendantes concernant l’entreprise/la personne proposant les articles.
  • Méfiez-vous des faux sites Web : les malfaiteurs utilisent souvent une adresse Web pratiquement identique à celle du site légitime, par exemple « abc.org » au lieu de « abc.com ».
  • Avant de faire un achat, consultez les commentaires des internautes sur l’entreprise : des clients se sont-ils par exemple plaints de ne pas avoir reçu les articles promis ?
  • Méfiez-vous si l’on vous demande d’effectuer un paiement sur un compte en banque situé dans un pays autre que celui de l’entreprise.
  • Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie, prévenez immédiatement votre banque en vue de bloquer le paiement.
  • Ne cliquez pas sur des liens et n’ouvrez pas des pièces jointes que vous n’attendiez pas ou qui proviennent d’un expéditeur inconnu.
  • Méfiez-vous des e-mails non sollicités qui proposent du matériel médical ou vous demandent des informations personnelles à des fins de contrôle médical : les autorités de santé officielles ne contactent généralement pas le public de cette manière.

Fraude aux télécommunications

Des victimes choisies au hasard sont contactées par un malfaiteur se faisant passer pour un ami, un proche ou une personne en position d’autorité qui les incite à verser de l’argent.

  • Ne paniquez pas ! Si vous recevez un appel concernant un ami ou un proche en détresse, tentez d’abord de vérifier l’identité du correspondant, mais ne rappelez pas son numéro.
  • Ne communiquez en aucun cas d’informations personnelles ou confidentielles par téléphone.
  • Ne faites pas confiance à une personne se faisant passer pour un représentant de l’autorité publique ou un fonctionnaire chargé de l’application de la loi ; ils ne vous demanderont jamais de leur communiquer des informations confidentielles ou de paiement. Adressez-vous aux autorités de police locales pour en avoir le cœur net.

Escroquerie aux sentiments

Les malfaiteurs instaurent une « relation » avec leurs victimes via les médias sociaux dans le but d’obtenir de l’argent.

  • Soyez vigilant lorsqu’une personne inconnue entre en contact avec vous, surtout si elle vous demande de l’argent.
  • Réfléchissez bien avant de virer de l’argent à un tiers, même si sa demande vous semble sincère.
  • Ne communiquez en aucun cas d’informations personnelles ou confidentielles via les médias sociaux.

Escroquerie à l’investissement/vente illégale d’actions

Les victimes sont incitées à investir dans des actions frauduleuses ou sans aucune valeur.

  • Soyez sur vos gardes en cas de démarchage pour des placements.
  • Assurez-vous de l’authenticité des placements proposés et adressez-vous à un conseiller financier indépendant.
  • Ne virez jamais d’argent suite à un appel.

Sextorsion

Les victimes (souvent masculines) se laissent convaincre par une personne séduisante de participer, nues, à des conversations vidéo, lesquelles sont enregistrées à leur insu puis utilisées à des fins de chantage.

  • Gardez en tête que tout ce qui transite par le Web peut être rendu public et que les données ne peuvent pas être supprimées.
  • Posez des questions précises et tentez de vérifier l’identité de votre correspondant.
  • Si l’on essaie de vous faire chanter, ne payez surtout pas et signalez-le aux autorités de police.

Cartes de paiement

  • Conservez vos cartes en lieu sûr et contrôlez régulièrement vos comptes bancaires.
  • Examinez les DAB et terminaux de paiement afin de vérifier qu’aucun objet suspect ne se trouve près de la fente d’insertion de la carte.
  • Assurez-vous que les personnes autour de vous se tiennent à l’écart lorsque vous utilisez un terminal de paiement.
  • Ne communiquez pas votre code confidentiel ni votre mot de passe ; les banques ne vous les demanderont jamais par téléphone ou par courriel.
  • Ne renseignez pas vos coordonnées bancaires, sauf si vous êtes à l’origine de l’opération.
  • Si vous recevez un courriel de votre banque vous invitant à mettre à jour vos coordonnées ou à bénéficier d’une offre spéciale, ne cliquez pas sur le lien qu’il contient ; consultez le site officiel de la banque ou contactez-la directement.
  • N’effectuez pas de paiement ou d’opération bancaire en ligne lorsque vous êtes connecté à un réseau Wi-Fi public, car cela faciliterait le vol de vos informations.

Blanchiment d’argent

  • Soyez vigilant si l’on vous demande d’autoriser un tiers à utiliser votre compte bancaire.
  • Méfiez-vous des opérations en espèces portant sur une somme importante ; des modes de paiement beaucoup plus sécurisés existent.
  • Ne vous laissez pas manipuler : les organisations criminelles visent généralement à créer une relation avec leurs victimes avant de les duper pour qu’elles manipulent de l’argent.