Back
|
Print

Financement

INTERPOL a pour principale source de financement les contributions statutaires versées annuellement par ses 192 pays membres. Ces derniers ont également la possibilité d'apporter des contributions supplémentaires à INTERPOL, financières ou en nature, sur la base du volontariat.

Ces contributions des pays membres, auxquelles s’ajoutent d’autres recettes diverses, constituent le budget ordinaire de l’Organisation.

Différents donateurs peuvent également apporter à INTERPOL des ressources supplémentaires pour des activités prédéterminées. Ces financements externes sont gérés séparément, au moyen d’un fonds fiduciaire et de comptes spéciaux.

Le budget ordinaire, le fonds fiduciaire et les comptes spéciaux constituent le budget consolidé de l’Organisation.

Cadre financier et information

La gestion financière d’INTERPOL est régie par le cadre juridique de l’Organisation : son Statut, son Règlement général et son Règlement financier.

INTERPOL publie des états financiers annuels conformes à des normes comptables internationalement reconnues. Ces états financiers font par ailleurs l’objet d’un audit externe indépendant. L’Auditeur externe actuel de l’Organisation est le Bureau de l’Auditeur général de Norvège.

Les ressources financières par catégorie en 2016

Pour l’année 2016, le budget consolidé d’INTERPOL s’élevait à 113,7 millions d’EUR (comprenant les contributions en nature), répartis comme suit :

  • Budget ordinaire – contributions statutaires des pays membres : 54 millions d’EUR
  • Budget ordinaire – autres contributions : 37,2 millions d’EUR
  • Contributions au fonds fiduciaire et aux comptes spéciaux : 22,5 millions d’EUR.