Nos 17 bases de données

Chaque recherche effectuée dans nos 17 bases de données peut mener à la résolution d’une affaire quelque part dans le monde.

Notices

Nos notices de différentes couleurs sont des alertes internationales sur des fugitifs, des criminels présumés, des personnes et entités faisant l’objet de sanctions imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU, des menaces potentielles, des personnes disparues, des personnes décédées non identifiées ou encore des méthodes criminelles. Les informations y afférentes sont conservées dans une base de données appelée « Système d’information criminelle d’INTERPOL ».

Notices Database

Personnes

Données nominatives

Nous recueillons également les données à caractère personnel et antécédents judiciaires des personnes faisant l’objet d’une demande de coopération policière internationale.

Agresseurs pédosexuels et victimes

La base de données internationale sur l’exploitation sexuelle des enfants s’appuie sur un logiciel complexe de comparaison d’images permettant de relier des victimes à des agresseurs et à des lieux. L’objectif est de secourir les victimes et d’identifier, de localiser et d’arrêter les criminels.

Criminalistique

Les empreintes digitales, le profil ADN et la reconnaissance faciale peuvent contribuer à la résolution d’affaires en reliant des individus à des scènes de crime. À noter qu’elles peuvent également établir l’innocence d’un suspect.

Empreintes digitales

Les utilisateurs autorisés des pays membres peuvent consulter, ajouter et rechercher des entrées dans la base de données d’empreintes digitales grâce au système automatisé de reconnaissance d’empreintes digitales (AFIS).

Forensics
Profils ADN

Cette base de données contient les profils ADN issus de criminels, de scènes de crime, de personnes disparues et de personnes décédées non identifiées ; nous n’y conservons pas de données nominatives reliant un profil ADN à une personne.

Reconnaissance faciale

Le Système de reconnaissance faciale permet d’enregistrer et de recouper des images en vue d’identifier des fugitifs, des personnes disparues et des personnes d’intérêt.

Documents officiels et de voyage

Les points de contrôle des frontières constituent des lieux stratégiques afin de garantir la sécurité nationale. Nos bases de données permettent de détecter et de prévenir l’usage frauduleux de documents administratifs et de voyage, limitant ainsi les déplacements de criminels ou la circulation d’objets illicites.

Documents de voyage volés ou perdus (SLTD)

La base de données sur les SLTD répertorie les documents de voyage perdus, volés, vierges volés et révoqués, tels que des passeports, cartes d’identité, laissez-passer de l’ONU ou visas.

Documents administratifs volés (SAD)

La base de données sur les SAD répertorie les documents officiels volés permettant d’identifier des objets, tels que des certificats d’immatriculation de véhicule ou de dédouanement dans le cadre de l’import-export.

Documents contrefaits

La Bibliothèque numérique INTERPOL d’alerte sur les documents (Dial-Doc), gérée conjointement par le G8 et INTERPOL, permet aux pays de partager dans le monde entier des alertes d’origine nationale sur les nouvelles méthodes de contrefaçon des documents.

Comparaison de documents authentiques et falsifiés

Le Système électronique de documentation et d’information sur les documents de voyage dans le cadre des enquêtes (Edison) contient les images, descriptions et dispositifs de sécurité de documents de voyage et d’identité authentiques délivrés par les pays et les organisations internationales permettant d’identifier les documents falsifiés.

Biens volés

Les véhicules, navires et œuvres d’art volés sont susceptibles de faire l’objet d’un trafic international. Nos bases de données mondiales accompagnent les services chargés de l’application de la loi dans l’identification de biens volés et augmentent les chances de les recouvrer.

Véhicules

Cette base de données contient des informations précises sur tous types de véhicules à moteur (voitures, camions, remorques, engins de chantier, motos) et de pièces détachées déclarés volés.

Stolen cars database
Navires

La base de données sur les navires volés est un outil centralisé de traçage et de suivi des navires et moteurs volés.

Œuvres d’art

La base de données sur les Œuvres d’art volées contient des descriptions et photos de biens culturels déclarés volés par nos pays membres et partenaires internationaux, tels que le Conseil international des musées et l’UNESCO. Elle répertorie notamment les objets pillés lors des périodes de crise en Afghanistan, en Iraq et en Syrie.

Trafic d’armes à feu

Trois outils puissants permettent aux pays membres de recueillir et d’analyser les informations pouvant être obtenues de l’intérieur et de l’extérieur de l’arme dans le but de prévenir et de résoudre les affaires liées aux armes à feu.

Identification des armes à feu

Le Tableau de référence INTERPOL des armes à feu est un outil interactif en ligne qui instaure une méthode standard d’identification et de description plus précises des armes à feu afin d’en faciliter le traçage dans le cadre d’enquêtes transfrontalières.

Traçage des armes à feu

Le Système INTERPOL de gestion des données sur les armes illicites et du traçage des armes (iARMS) est la seule plateforme mondiale permettant aux services chargés de l’application de la loi de tracer les armes à feu illicites, perdues ou volées à l’échelle internationale. Il permet de renforcer l’échange d’informations et la coopération entre ces services en matière de terrorisme et de criminalité liée aux armes à feu.

Comparaison des données balistiques

Le Réseau d’information balistique d’INTERPOL (IBIN) constitue le seul réseau international de partage de données balistiques à grande échelle. Cette base centralisée permet aux services chargés de l’application de la loi d’obtenir des renseignements via le recoupement d’images balistiques et, ainsi, de relier des infractions commises dans différents pays, ce qui n’aurait probablement pas été possible autrement.

Réseaux criminels organisés

Ces bases de données ont pour but d’accroître le recueil et l’échange de renseignements, d’apporter un soutien aux enquêtes et d’approfondir l’analyse des réseaux criminels en vue d’identifier et d’arrêter les responsables et les financiers.

Piraterie maritime

La base de données sur la piraterie maritime contient des renseignements sur des affaires de piraterie et de vol à main armée en mer, dont des informations sur certains individus, des numéros de téléphone, des adresses courriel, des actes de piraterie, des lieux, des sociétés et des informations financières.