Réseau d’information balistique d’INTERPOL

Il s’agit du seul répertoire mondial de données balistiques liées à des scènes de crime.
IBIN Logo

Lors du tir, des marques microscopiques sont laissées sur la balle et la douille. Ces données peuvent alors être converties en images et comparées à celles présentes dans notre Réseau d’information balistique (IBIN).

Grâce aux données balistiques, il est possible de relier des infractions impliquant la même arme dans différents pays (ce qui serait impossible autrement) et d’obtenir ainsi des indices précieux pour la suite de l’enquête. Les éléments de preuve liés aux armes à feu s’affranchissent des frontières : le réseau IBIN a permis de relier plusieurs scènes de crime impliquant la même arme dans différents pays

Bullets and shell casings Forensics

Relier les infractions à travers le monde

Les données balistiques partagées via le réseau IBIN ont permis de relier des infractions impliquant la même arme à des milliers de kilomètres l’une de l’autre et d’obtenir ainsi des indices précieux pour la suite de l’enquête.

Le réseau IBIN permet également de partager des données sur des armes et douilles découvertes :

  • à moins de 80 kilomètres d’une frontière internationale ;
  • par des agents des douanes ou des services de contrôle aux frontières ;
  • sur des individus soupçonnés de trafic de tout type de marchandise (stupéfiants, documents, armes, etc.) ;
  • par lot de trois armes au moins ;
  • en lien avec des activités terroristes ;
  • sur des personnes résidant dans un autre pays.

Technologie et accès

Notre partenariat avec Forensic Technology nous permet de fournir à nos pays membres un accès au réseau IBIN afin qu’ils partagent et comparent des données balistiques. Les pays doivent être dotés de la technologie IBIS® pour pouvoir utiliser directement la base de données. .

Présentation de la technologie IBIS®

IBIS enregistre des images numériques des marques microscopiques uniques présentes sur les douilles et les balles qui ont été tirées. Une signature électronique est extraite de chaque image et comparée avec les images précédemment enregistrées dans la base de données.

Le système signale des concordances (hits) potentielles susceptibles de relier plusieurs infractions entre elles, ou de relier l’arme à feu d’un suspect à de précédentes affaires, ce qui permet aux spécialistes de la police scientifique de fournir plus rapidement aux enquêteurs des informations pouvant les aider à élucider des affaires ou à prévenir la commission d’infractions.

Les pays qui utilisent IBIS au niveau national ont obtenu plus de 222 000 concordances, lesquelles ont permis d’établir des liens entre près de 440 000 infractions avec arme à feu en fournissant à la police des pistes décisives pour l’élucidation des affaires, qu’elle n’aurait pas pu découvrir autrement.

Accès au réseau IBIN par les pays non membres

Les services chargés de l’application de la loi de pays non membres du réseau IBIN peuvent avoir accès à cette base de données balistique internationale en en demandant l’autorisation au Bureau central national INTERPOL.

Pour plus d’informations, veuillez-vous adresser au Programme INTERPOL sur les armes à feu.