Base de données sur les œuvres d’art volées

La base de données sur les œuvres d’art volées constitue notre principal outil pour lutter contre le trafic de biens culturels.

Plus de 50 000 objets sont enregistrés dans notre base de données sur les œuvres d’art volées avec des descriptions et des photographies. Elle constitue l’unique base de données internationale contenant des informations de police certifiées sur des objets d’art volés et manquants.

Les pays nous transmettent les informations sur les objets volés et manquants, et nos experts les ajoutent à la base de données. Conformément à notre règlement sur le traitement des données, très strict, seules les informations communiquées par des entités autorisées (Bureaux centraux nationaux d’INTERPOL et organisations internationales partenaires spécifiques, comme l’UNESCO, l’ICOM et l’ ICCROM) peuvent être saisies dans la base. Et seuls des objets totalement identifiables y sont enregistrés

Stolen Works of Art Database

Tout le monde peut devenir un utilisateur autorisé de cette base de données, afin de vérifier en temps réel si un objet se trouve parmi les objets enregistrés. Il suffit pour cela d’utiliser notre formulaire de demande d’accès.

Outre les champs de données classiques, les utilisateurs peuvent affiner leur recherche en téléchargeant une photographie de n’importe quel objet d’art et procéder à un contrôle à l’aide de notre logiciel de correspondance d’images.

Cette base de données est aussi l’un des registres internationaux visés par la Convention d’UNIDROIT sur les biens culturels volés ou illicitement exportés de 1995 lorsque le concept de diligence raisonnable est abordé.