Formation en matière de lutte contre les marchandises illicites

Nous aidons les services de police et nos partenaires à développer leurs compétences en matière de lutte contre le trafic.

Nous dispensons des formations à nos pays membres et partenaires dans le monde entier afin de renforcer les compétences et les connaissances de tous les services et organismes engagés dans la lutte contre le trafic de marchandises illicites et la criminalité pharmaceutique.

Notre offre de formation comprend des formations pratiques préalables aux opérations, des cours spécialisés sur les techniques d’enquête, des formations de formateurs et des modules d’apprentissage en ligne.

Apprentissage en ligne pour les enquêteurs spécialisés dans les atteintes à la propriété intellectuelle

L’International Intellectual Property Crime Investigators College (IIPCIC) est une ressource de formation en ligne totalement interactive destinée aux services chargés de l’application de la loi, aux autorités de contrôle et aux enquêteurs du secteur privé spécialisés dans les atteintes à la propriété intellectuelle. L’IIPCIC est géré en partenariat avec Underwriters Laboratories, Inc.

IP Crime Investigators College - logo

Célébrer une décennie de formation de pointe dans le domaine de la propriété intellectuelle

Depuis sa création en 2010, l’IIPCIC n’a cessé de développer et compléter ses modules de formation, s’adressant à un public de plus en plus diversifié et mettant à profit les innovations technologiques. Rendez-vous sur notre page anniversaire (en anglais uniquement) pour en savoir plus sur ce que nous avons accompli ces 10 dernières années !

L’IIPCIC s’emploie à :

  • doter les professionnels de la lutte contre les atteintes à la propriété intellectuelle de connaissances spécialisées sur les infractions liées à la propriété intellectuelle relevant de la criminalité organisée transnationale ;
  • dispenser une formation de pointe répondant aux normes internationales ;
  • constituer un réseau d’enquêteurs certifiés en ce qui concerne les atteintes à la propriété intellectuelle ;
  • favoriser la coopération entre les secteurs public et privé ;
  • faire en sorte que les enquêteurs aient tous la même compréhension des problématiques, des missions et des stratégies d’intervention recommandées, de manière à améliorer les opérations conjointes d’application de la loi.

Des représentants de plus de 160 pays se sont inscrits à nos formations en ligne sur les atteintes à la propriété intellectuelle. Au vu de ce succès mondial, les formations sont proposées en six langues : anglais, arabe, espagnol, français, mandarin et portugais.

Récompenser le travail des participants à nos formations

Nous sommes fiers de travailler avec des écoles de police du monde entier et de féliciter tous ceux qui suivent nos formations pour les résultats obtenus.

L’IIPCIC compte des utilisateurs dans le monde entier, comme le montrent les exemples suivants d’Afrique et d’Asie. Son programme étant dispensé sous forme de modules d’apprentissage en ligne, les participants ont pu poursuivre et terminer leur formation − malgré les difficultés de la période de confinement lié au COVID-19 – et obtenir leurs certificats de l’IIPCIC.

IIPCIC - Tanzania photo mosaic

En Tanzanie, 55 étudiants de l’école de police (Police Staff College) de Kidatu ont reçu leurs certificats au mois de juillet 2020.

M. Jacob Muwaja, Inspector dans la Police tanzanienne, a déclaré : « Nous avons intégré la formation de l’IIPCIC dans le programme de notre école afin que nos policiers acquièrent les compétences nécessaires pour enquêter sur ce type de criminalité et en préserver les citoyens de notre pays. »

IIPCIC students, China

En Chine, 119 étudiants ont reçu le diplôme de l’IIPCIC à l’école de police de Zhejiang entre avril et juillet 2020.

M. Lin Chao, Maître assistant à l’école de police de Zhejiang, a indiqué : « L’IIPCIC est une plateforme qui nous permet d'élargir notre horizon, et nous avons à cœur de développer les connaissances et les compétences de nos étudiants en matière de protection de la propriété intellectuelle. »

Cent cinquante-trois fonctionnaires de la Police d’Afrique du Sud ont suivi 510 formations sur la plateforme de l’IIPCIC entre mars et décembre 2020.

M. Chuene Sydney Moshabi, Brigadier, Directeur de la Formation au sein de la Police sud-africaine, a déclaré : « Pendant la pandémie de COVID-19, nos policiers ont respecté tous les protocoles, notamment ceux relatifs à la distanciation physique. Mais ils ne pouvaient pas se permettre de se tenir à distance de l’acquisition de nouvelles connaissances et compétences. L’apprentissage continu qu’ils ont reçu via la plateforme de l’IIPCIC contribuera à une meilleure prestation de services. »

Programme de mentorat

Au titre de nos activités visant à enrichir la plateforme que constitue l’IIPCIC et à étendre son audience, nous avons mis en place des programmes régionaux de mentorat afin de réunir physiquement les agents dans le cadre d’une formation de formateurs. Les participants font ensuite bénéficier leurs administrations nationales des nouvelles connaissances et compétences qu’ils ont acquises : ils transmettent ces informations pratiques à leurs collègues, mais peuvent également les utiliser pour contribuer à influencer la réflexion stratégique et l’affectation des ressources.

Intégration de la formation sur les atteintes à la propriété intellectuelle dans les programmes nationaux de police

L’un des moyens les plus efficaces pour attirer l’attention sur les atteintes à la propriété intellectuelle et dynamiser la lutte contre ce type de criminalité dans un pays est d’intégrer la formation de l’IIPCIC dans les programmes de ses écoles de police. Il faut pour cela un soutien au niveau gouvernemental. L’Organisation de coopération régionale des chefs de police d’Afrique australe (SARPCCO) et l’Organisation de coopération des chefs de police d'Afrique de l’Est (OCCPAE) ont adopté cette approche dans leurs régions respectives.

Le projet Health

Les formations dispensées dans le cadre du projet Health visent à renforcer les capacités des services chargés de l’application de la loi en matière de lutte contre la criminalité pharmaceutique et les atteintes à la santé publique. De telles formations sont organisées en Afrique, dans les Amériques et en Asie.