Prévention des déplacements des terroristes

Nos opérations de lutte contre le terrorisme s’appuient essentiellement sur nos bases de données, en particulier celles permettant de prévenir les déplacements.

Nos bases de données contiennent des informations sur environ 48 700 combattants terroristes étrangers et constituent ainsi le plus vaste répertoire mondial de ce type d’informations, qui peuvent s’avérer cruciales pour identifier les revenants. Les données sont recueillies dans plusieurs lieux stratégiques, tels que les frontières, les zones de combat et les prisons.

Arrêter les criminels dans leur élan

Les documents de voyage volés sont un outil précieux de mobilité pour les terroristes, notamment pour les combattants terroristes étrangers revenant des zones de conflit.

Il est donc essentiel que les gardes-frontières vérifient l’identité et les informations figurant sur le passeport des voyageurs dans la base de données sur les documents de voyage volés ou perdus d’INTERPOL.

La base de données nominative, qui contient les données personnelles et antécédents judiciaires d’individus faisant l’objet d’une demande de coopération internationale, et la base de données sur les documents de voyage associés aux notices contribuent également à renforcer la gestion des frontières.

« Grâce à l’échange mondial d’informations sur le terrorisme, chaque contrôle routier, vérification de passeport ou fouille aléatoire peut permettre de faire avancer une enquête ou de déjouer un complot. » Jürgen Stock, Secrétaire général d’INTERPOL

Nos experts analysent les données et partagent des informations avec nos membres, telles que des renseignements sur les nouvelles tendances relatives aux combattants terroristes étrangers.

Foreign terrorist fighters Identifying connections in FTF movements