Projet Trace

Former les pays d’Asie du Sud-Est à l’exploitation des données en ligne dans le cadre des enquêtes en matière de lutte contre le terrorisme.

Le projet Trace est une initiative INTERPOL d’une durée de trois ans (2017 - 2020) qui vise à renforcer les capacités et l’expertise en matière de lutte contre le terrorisme dans les pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN).

Ce projet, financé par Affaires mondiales Canada, apportera aux participants les compétences, les outils et les méthodes nécessaires pour rassembler et exploiter efficacement les informations provenant de plateformes en ligne, notamment de médias sociaux, aux fins des enquêtes antiterroristes.

Bénéficiant aux 10 pays de l’ASEAN (Brunéi, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Singapour, Thaïlande et Viet Nam), le projet Trace s’adresse aux fonctionnaires des unités nationales antiterroristes, à ceux chargés du renseignement et des enquêtes au sein des unités de lutte contre la cybercriminalité, et aux agents de tout autre service national investi d’une mission d’enquête sur l’utilisation d’Internet à des fins terroristes et de lutte contre cette pratique.

Les cycles annuels du programme d’enseignement comprennent des formations de base et de perfectionnement, conjuguées à des exercices de simulation fondés sur des exemples concrets et sur des scénarios inspirés de situations réelles, afin que les participants acquièrent une expérience pratique. Un outil spécialisé – un logiciel d’analyse commun – a été fourni afin d’aider certains pays à mener leurs enquêtes.

Un comité de pilotage composé de représentants des pays participants (un par pays) supervise les activités. Il s’est réuni en février 2018, novembre 2018 et septembre 2019.

Formation de base

Chaque année, le projet organise des sessions de formation de base et de perfectionnement. Des exercices de simulation complètent la formation présentielle.

La première session de formation de base sur la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes s’est tenue en février et mars 2018 au Bangladesh. Elle portait sur les méthodes d’enquêtes reposant sur l’analyse.

Vingt fonctionnaires des unités de lutte contre la cybercriminalité et le terrorisme et des Bureaux centraux nationaux INTERPOL (B.C.N.) de tous les pays de l’ASEAN ont participé à cette formation.

Le deuxième cycle a débuté à Siem Reap (Cambodge) en janvier 2019. Un nouveau groupe de 23 participants des 10 pays de l’ASEAN a assisté à cette formation de base d’une semaine consacrée à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes.

Le lancement du troisième cycle a eu lieu à Manille (Philippines) en octobre 2019, avec un autre ensemble de 24 fonctionnaires des services chargés de l’application de la loi des 10 pays de l’ASEAN.

Perfectionnement

Le programme étant organisé de façon progressive, les participants ayant suivi la formation de base sont invités à suivre une session de perfectionnement. La première session de perfectionnement s’est tenue à Hanoï (Viet Nam), en juillet 2018. Elle avait pour but de renforcer les connaissances des participants sur le contexte terroriste régional et le processus de radicalisation via Internet, et de développer leurs compétences afin qu’ils puissent rassembler et analyser efficacement les informations provenant de sources en ligne, notamment de médias sociaux.

Les droits de l’homme, les questions de droit et de genre, les normes en matière de recueil d’éléments de preuve et les techniques d’enquête faisant appel aux sources ouvertes et aux médias sociaux étaient au programme de cette session d’une durée d’une semaine. Dans le cadre de plusieurs exercices pratiques, les participants ont réalisé des simulations d’enquêtes en ligne en appliquant les pratiques éprouvées des services chargés de l’application de la loi.

Les sessions de perfectionnement des deuxième et troisième années du projet se sont tenues au Centre de Jakarta pour la coopération en matière d’application des lois, à Semarang (Indonésie), en mars et décembre 2019.

Formation organisée dans le cadre du projet Trace
Formation organisée dans le cadre du projet Trace
La première session de formation de base du projet s’est tenue au Bangladesh et a été consacrée aux méthodes d’analyse appliquées à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes.
La première session de formation de base du projet s’est tenue au Bangladesh et a été consacrée aux méthodes d’analyse appliquées à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes.
Les participants se sont formés à l’utilisation d’un logiciel d’analyse spécialisé.
Les participants se sont formés à l’utilisation d’un logiciel d’analyse spécialisé.
Des fonctionnaires des unités de lutte contre la cybercriminalité et le terrorisme et des Bureaux centraux nationaux INTERPOL (B.C.N.) de 10 pays ont participé à la formation.
Des fonctionnaires des unités de lutte contre la cybercriminalité et le terrorisme et des Bureaux centraux nationaux INTERPOL (B.C.N.) de 10 pays ont participé à la formation.
Après avoir suivi la formation de base en février au Bangladesh, les participants ont pu consolider leurs compétences et leurs connaissances lors de la session de perfectionnement, qui s’est tenue à Hanoï (Viet Nam) en juillet 2018.
Après avoir suivi la formation de base en février au Bangladesh, les participants ont pu consolider leurs compétences et leurs connaissances lors de la session de perfectionnement, qui s’est tenue à Hanoï (Viet Nam) en juillet 2018.
Les droits de l’homme, les questions de droit et de genre, les normes en matière de recueil d’éléments de preuve et les techniques d’enquête faisant appel aux sources ouvertes et aux médias sociaux étaient au programme de la session de perfectionnement.
Les droits de l’homme, les questions de droit et de genre, les normes en matière de recueil d’éléments de preuve et les techniques d’enquête faisant appel aux sources ouvertes et aux médias sociaux étaient au programme de la session de perfectionnement.
Des exercices de simulation ont permis aux participants de mettre en pratique les connaissances et compétences qu’ils avaient acquises lors des précédentes formations organisées dans le cadre du projet Trace.
Des exercices de simulation ont permis aux participants de mettre en pratique les connaissances et compétences qu’ils avaient acquises lors des précédentes formations organisées dans le cadre du projet Trace.
Dans le cadre d’une simulation d’enquête antiterroriste, les participants ont effectué des recherches en ligne et réalisé des analyses sur les plans stratégique, opérationnel et tactique.
Dans le cadre d’une simulation d’enquête antiterroriste, les participants ont effectué des recherches en ligne et réalisé des analyses sur les plans stratégique, opérationnel et tactique.
Des participants à l’exercice de simulation qui s’est tenu durant deux jours au Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, à Singapour, en août 2018.
Des participants à l’exercice de simulation qui s’est tenu durant deux jours au Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation, à Singapour, en août 2018.
Le cycle de première année de formation du projet Trace consacré à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes s’est achevé en octobre 2018. Quinze personnes ont participé à la formation de formateurs qui s’est tenue durant une semaine à Vientiane (Laos).
Le cycle de première année de formation du projet Trace consacré à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes s’est achevé en octobre 2018. Quinze personnes ont participé à la formation de formateurs qui s’est tenue durant une semaine à Vientiane (Laos).
Les participants ont appris à transmettre utilement leurs connaissances à leurs pairs et collègues et à dispenser des formations conformément aux normes de l’Organisation, afin que le projet bénéficie à davantage de personnes et produise des effets durables.
Les participants ont appris à transmettre utilement leurs connaissances à leurs pairs et collègues et à dispenser des formations conformément aux normes de l’Organisation, afin que le projet bénéficie à davantage de personnes et produise des effets durables.
Atelier organisé dans le cadre du projet Trace
Atelier organisé dans le cadre du projet Trace
/

Formation de formateurs

Le cycle de première année de formation du projet Trace consacré à la lutte contre l’utilisation d’Internet à des fins terroristes s’est achevé en octobre 2018. Quinze personnes ont participé à la formation de formateurs qui s’est tenue durant une semaine à Vientiane (Laos). Les participants ont appris à transmettre utilement leurs connaissances à leurs pairs et collègues et à dispenser des formations conformément aux normes de l’Organisation, afin que le projet bénéficie à davantage de personnes et produise des effets durables. Les participants ayant terminé la formation se sont vu remettre le certificat de formateur INTERPOL et ont été invités à œuvrer en faveur de l’organisation de futurs cycles de formation.

Deux autres formations de formateurs ont eu lieu dans le cadre des cycles de deuxième et troisième années du projet, à Bangkok (Thaïlande) en juin 2019 et à Hanoi (Viet Nam) en février 2020.