Application mobile ID-Art

Saisir les objets d’art. Arrêter les malfaiteurs

L’application mobile ID-Art facilite l’identification des biens culturels volés, aide à réduire le trafic de ces objets et accroît les chances de les retrouver.

Accessible à tous, l’application ouvre à de nouveaux publics la base de données d’INTERPOL sur les œuvres d’art volées, qui contient des enregistrements relatifs à plus de 52 000 objets provenant de 134 pays membres.

Les policiers, les douaniers, le grand public, les collectionneurs privés, les marchands d’art, les journalistes, les étudiants et les amateurs d’art peuvent utiliser ID-Art pour :

  • accéder à la base de données d’INTERPOL sur les œuvres d’art volées, afin de vérifier si un objet y est enregistré ;
  • créer des catalogues de collections artistiques privées ;
  • signaler un objet volé ;
  • signaler des sites culturels menacés ou des fouilles illicites.

Cet accès rapide et facile via un appareil mobile renforce l’action collective en faveur de la sauvegarde de notre patrimoine commun.

ID-Art est téléchargeable gratuitement pour iOS et Android.

Faire des recherches dans la base de données sur les œuvres d’art volées

Pour vérifier si un objet culturel est répertorié dans la base de données sur les œuvres d’art volées, vous pouvez effectuer une recherche manuelle ou visuelle.

  • Pour une recherche manuelle, saisissez les caractéristiques de l’objet (type, support, technique, titre, nom de l’artiste ou pays de provenance) ;
  • Pour une recherche visuelle, prenez une photo de l’objet culturel. ID-Art fait appel à un logiciel de reconnaissance d’images à la pointe de la technologie pour comparer cette photo avec celles d’objets enregistrés dans la base de données.

Il est possible de sauvegarder les recherches manuelles, et celles-ci portent alors la date et l’heure auxquelles la recherche a été faire. L’horodatage, sur ces recherches sauvegardées, peut servir de preuve que toutes les vérifications au titre de la diligence raisonnable ont été effectuées, conformément à la Convention d’UNIDROIT.

Créer un catalogue de ses collections artistiques privées

Que vous soyez conservateur de musée, représentant d’une société de vente aux enchères, collectionneur privé, artiste ou simple citoyen, vous pouvez créer votre propre catalogue d’objets culturels en sélectionnant « Mon catalogue ».

Pour cela, prenez des photos de vos œuvres d’art et enregistrez leurs caractéristiques au format « Object-ID ». Ce format est la norme internationale de description des objets culturels, qui facilite leur identification en cas de vol.

Signaler un objet volé

L’application permet aux utilisateurs de signaler à INTERPOL des objets potentiellement volés lorsqu’une recherche manuelle ou visuelle produit des concordances avec d’autres objets dans la base de données. INTERPOL prend ensuite les mesures de suivi appropriées, en transmettant les informations aux autorités nationales chargées de l’application de la loi, le cas échéant.

En cas de vol de l’un des objets figurant dans votre catalogue, vous pouvez exporter les informations correspondant à votre « Object ID » après leur mise à jour dans l’application. Ce sont les informations dont vous aurez besoin pour déclarer le vol aux autorités chargées de l’application de la loi, et cette opération augmentera considérablement les chances de retrouver l’objet.

Signaler des sites menacés

Les acteurs de la protection du patrimoine qui agissent en première ligne ont la possibilité de documenter l’état des sites, notamment des monuments historiques et des sites archéologiques et subaquatiques.

L’application permet également aux utilisateurs d’enregistrer l’emplacement géographique de sites, leur description détaillée et des photos attestant leur état.

Les enregistrements au format « Object ID » ainsi obtenus pourront être utilisés comme éléments de preuve ou servir de référence pour les besoins de la reconstruction des sites si ceux-ci venaient à être pillés, détruits ou victimes de vandalisme urbain.

Les utilisateurs peuvent aussi signaler les fouilles archéologiques ou paléontologiques illicites aux autorités nationales.

Comment accéder à l’application

L’application ID-Art est disponible dans les langues de travail d’INTERPOL : l’anglais, l’arabe, l’espagnol et le français.

Son développement a été financé par la Fondation INTERPOL pour un monde plus sûr

Politique de protection de la vie privée et conditions générales d’utilisation

L’application, développée dans le respect des normes et bonnes pratiques internationales, constitue un outil supplémentaire d’accès à la base de données d’INTERPOL sur les œuvres d’art volées.

Pour vérifier si des objets sont enregistrés dans cette base de données au moyen de ID-Art, il n’est pas nécessaire de se connecter à l’application. Aucun nom d’utilisateur ou mot de passe n’est requis.

INTERPOL ne peut pas lire les enregistrements « Object ID » ou les fiches de site créés par les utilisateurs, mais uniquement ceux concernant des objets signalés comme étant volés dans l’application.

Vous pouvez consulter les Conditions générales d’utilisation et la Politique de protection de la vie privée.

Check if a work of art is recorded in the INTERPOL database of stolen works of art
(1) Check if a work of art is recorded in the INTERPOL database of stolen works of art
Browse the stolen works of art reported to INTERPOL in the country - Use the visual search (take and upload images for matching)  where you are located - Search by criteria with the manual search
(2) Browse the stolen works of art reported to INTERPOL in the country - (3) Use the visual search (take and upload images for matching) where you are located - (4) Search by criteria with the manual search
Create your own inventory, in line with international standards known as Object-ID - Export your Object-ID records for law enforcement in the event of theft - Use “site cards” to record conditions at a place/monument after a disaster (e.g. natural, conflict, looting)
(5) Create your own inventory, in line with international standards known as Object-ID - (6) Export your Object-ID records for law enforcement in the event of theft - (7) Use “site cards” to record conditions at a place/monument after a disaster (e.g. natural, conflict, looting)
/