Coopération INTERPOL contre la ‘Ndrangheta (I-Can)

Neutraliser les réseaux mondiaux de la ‘Ndrangheta

L’infiltration par la mafia : une menace invisible

La ‘Ndrangheta est l’une des organisations criminelles les plus importantes et les plus puissantes au monde.

Originaire de Calabre, une région d’Italie, elle est maintenant présente dans le monde entier et continue à se développer à un rythme soutenu. On considère aujourd’hui que la ‘Ndrangheta est la seule organisation mafieuse italienne présente sur tous les continents.

L’expansion insidieuse de la criminalité de type mafieux représente une menace pressante et bien spécifique, car la force des liens familiaux et des pratiques politiques et commerciales entachées de corruption lui permettent de gagner tous les secteurs de la vie économique.

Poussée par sa soif de pouvoir et d’influence, la ‘Ndrangheta est impliquée dans de nombreuses activités criminelles allant du trafic de stupéfiants et du blanchiment d’argent à l’extorsion et à la manipulation de marchés publics. Ces énormes profits illicites sont ensuite réinvestis dans des entreprises ayant pignon sur rue, ce qui renforce l’emprise de l’organisation et pollue l’économie légale.

« Avec I-Can, l’objectif est de mettre en place un système mondial d’alerte précoce contre un ennemi invisible. » Jürgen Stock, Secrétaire Général d’INTERPOL

Coordonner une réponse multilatérale

I-Can est une initiative d’une durée de trois ans (2020 - 2023) qui réunit certains pays afin de passer à la vitesse supérieure en matière de coopération policière multilatérale dans la lutte contre la ‘Ndrangheta.

Elle coordonne le mode d’action des services chargés de l’application de la loi au niveau international en tirant parti des capacités et des outils d’analyse d’INTERPOL afin d’échanger compétences, renseignements et bonnes pratiques.

Financé par le Département italien de la Sécurité publique, ce projet permet de sensibiliser la communauté internationale et de l’aider à mieux comprendre la ‘Ndrangheta et son mode opératoire, afin de transformer les informations en arrestations, et de démanteler les réseaux et les activités de cette organisation. I-Can s’articule autour de trois grands axes :

  • Contenu : mise à profit de l’expérience directe de l’Italie et de sa connaissance de la menace que représente la ‘Ndrangheta, de sa structure et de son mode opératoire ;
  • Accès : mise à la disposition des pays concernés de ces informations de police cruciales en temps réel, afin de dégager des caractéristiques et des tendances, et de définir des cibles potentielles pour les services chargés de l’application de la loi ;
  • Action : coordination des enquêtes menées conjointement avec les services nationaux chargés de l’application de la loi, afin d’identifier les malfaiteurs en fuite et d’arrêter les individus recherchés en relation avec des activités liées à la ‘Ndrangheta.
« Qui dit menace mondiale, dit riposte mondiale. Avec INTERPOL, nous sommes les promoteurs d’un projet ciblé qui nous aidera à éradiquer la ‘Ndrangheta. » Préfet Vittorio Rizzi, Directeur général adjoint de la Sécurité publique et Directeur central de la Police judiciaire italienne