Piraterie audiovisuelle

Les offres bon marché de télévision en streaming sont alléchantes, mais ce ne sont pas de si bonnes affaires que cela.

Vous repérez l’offre suivante : plus de 6 500 chaînes issues des plus grands opérateurs internationaux de télévision payante et une vidéothèque de 2 000 films pour moins de 100 euros par an, pourquoi s’en priver ?  En plus, le mode de paiement semble sûr, alors aucun risque !

Pricing for Illicit website

Les sites pirates donnent accès à du contenu audiovisuel volé auprès d’opérateurs de télévision payante, accessible via des applications ou appareils illégaux. Il est également possible que des appareils légaux, tels que des téléviseurs connectés et des tablettes, comportent des applications illégales.

Le fait d’acheter du contenu auprès de ces sites prive les industries culturelles, les opérateurs de télévision payante et les autorités fiscales de milliards d’euros de recettes qui leur reviennent de droit.

Pas sûr que vous en ayez pour votre argent...

Les modes de paiement proposés semblent sûrs, et pourtant... Votre argent est généralement détourné vers les comptes bancaires des pirates grâce à des techniques complexes de blanchiment d’argent. Êtes vous bien sûr de vouloir leur donner vos coordonnées bancaires ?

Le service que ces sites vous fournissent peut être interrompu du jour au lendemain, car les opérateurs de télévision payante, les détenteurs des droits et leurs fournisseurs de technologies allouent des ressources considérables afin de perturber les services pirates. Les associations de lutte contre la piraterie, quant à elles, collaborent avec les prestataires de services de paiement en vue d’intercepter les fonds à destination des pirates. Lorsque les organisations pirates sont démantelées, vous n’avez plus accès à ces services et aucun moyen de récupérer votre argent.

Risques en matière de cybersécurité

Des études ont montré que les sites pirates contiennent parfois des logiciels malveillants pouvant infecter votre ordinateur, ou vos coordonnées personnelles peuvent être récupérées et partagées avec d’autres criminels à des fins d’escroquerie ou de vol d’identité ; n’est-ce pas cher payé pour une « bonne affaire » ?

Comment identifier un site pirate ?

Méfiez-vous des sites proposant un grand nombre de chaînes internationales pour un prix modique.
Les opérateurs de télévision ne sont autorisés à proposer des bouquets de chaînes que dans les pays pour lesquels ils détiennent des droits, alors un conseil : rendez-vous sur le site Internet d’un opérateur de télévision payante et vérifiez ce à quoi vous pouvez avoir légalement accès.

Vérifiez aussi les prix : la télévision payante sera généralement plus chère qu’un service pirate, mais vous bénéficierez d’un service fiable et de qualité ainsi que d’une assistance efficace en cas de problème.

Liens avec la grande criminalité

Vous pouvez vous demander ce qu’il y a de mal à utiliser ces services puisque cela ne blesse personne, mais les criminels qui gèrent ces sites pirates font parfois partie de groupes criminels organisés qui utilisent les bénéfices pour financer des activités liées à la grande criminalité, telles que la fraude et le blanchiment d’argent.

En achetant ces offres bon marché, vous êtes donc susceptible de contribuer à des infractions que vous ne suspecteriez même pas.
Participez à la lutte contre la piraterie en achetant des offres légales. Ne contribuez pas à la criminalité organisée.