I-Checkit

Permettre au secteur du voyage d’effectuer des vérifications approfondies sur les passagers dans notre base de données sur les documents de voyage volés ou perdus.

Un outil innovant de gestion des frontières

Les organisations criminelles et les terroristes utilisent des documents de voyage volés pour dissimuler leur identité et franchir les frontières sans être repérés. Face à cette menace et à l’augmentation du nombre de voyageurs internationaux, les pays doivent renforcer les contrôles aux frontières et la gestion des données d’identité.

I-Checkit est une solution de détection qui vient compléter et optimiser les systèmes nationaux de sécurité des frontières. Il permet à des partenaires de confiance du secteur privé d’effectuer, en temps réel, des vérifications approfondies sur les passagers, en collaboration avec la communauté des services chargés de l'application de la loi.

La facilité avec laquelle les terroristes, les groupes criminels organisés et les délinquants sexuels itinérants peuvent emprunter les itinéraires de voyage classiques illustre le besoin pressant d’étendre le système I-Checkit.

Passport lost or stolen

Collaboration avec des compagnies aériennes et partenaires maritimes de confiance

La solution de détection I-Checkit a été introduite en 2014 afin de combler les lacunes en matière de sécurité dans le secteur des transports. Suite au succès rencontré lors des phases pilotes, qui ont été l’occasion de démontrer les avantages d’I-Checkit aux services chargés de l’application de la loi ainsi qu’à des partenaires de confiance, la solution a été adoptée par les pays membres d’INTERPOL dans le cadre de notre stratégie mondiale de gestion des frontières pour les secteurs aérien et maritime.

Fonctionnement d’I-Checkit

Cette solution permet aux transporteurs de soumettre des informations sur les documents de voyage en vue de leur vérification dans la base de données sur les documents de voyage volés ou perdus d’INTERPOL. Les données vérifiées n’incluent pas le nom des personnes.

En cas de signalement positif dans la base de données, une alerte est immédiatement émise pour permettre l’ouverture d’une enquête. Des notifications sont alors envoyées au Secrétariat général d’INTERPOL, aux Bureaux centraux nationaux des pays concernés ainsi qu’à d’autres services nationaux chargés de l’application de la loi. Dans certains cas, les équipes de sécurité du transporteur peuvent également recevoir une notification, ce qui leur permet d’effectuer une deuxième vérification du document à la porte d’embarquement.

Extension d’I-Checkit à d’autres secteurs

Nous menons actuellement des activités de recherche et de développement en vue d’étendre la solution I-Checkit au secteur financier.

Scanners collect the information necessary to transmit to INTERPOL’s  database for screening. This does not include personal data, just document type, document number and issuing country.
Scanners collect the information necessary to transmit to INTERPOL’s database for screening. This does not include personal data, just document type, document number and issuing country.
La résolution adoptée par l’Assemblée générale d’INTERPOL appelle les pays membres à soutenir la poursuite du développement de la solution I-Checkit en autorisant les vérifications dans les données SLTD nationales, avec les contrôles appropriés régis par la réglementation sur la protection des données.
La résolution adoptée par l’Assemblée générale d’INTERPOL appelle les pays membres à soutenir la poursuite du développement de la solution I-Checkit en autorisant les vérifications dans les données SLTD nationales, avec les contrôles appropriés régis par la réglementation sur la protection des données.
I-Checkit a été créé pour permettre aux compagnies aériennes de vérifier instantanément si une personne souhaitant embarquer sur un vol international utilise un passeport dont le vol ou la perte a été signalé à INTERPOL. Une fois le passeport scanné, la vérification s’effectue en moins d’une demi-seconde dans la base de données d’INTERPOL.
I-Checkit a été créé pour permettre aux compagnies aériennes de vérifier instantanément si une personne souhaitant embarquer sur un vol international utilise un passeport dont le vol ou la perte a été signalé à INTERPOL. Une fois le passeport scanné, la vérification s’effectue en moins d’une demi-seconde dans la base de données d’INTERPOL.
Following successful tests within the airline industry, I-Checkit will be piloted in the maritime transportation sector.
Après des essais concluants menés dans le secteur du transport aérien, I-Checkit sera testé dans le secteur des transports maritimes.
Les membres d’INTERPOL ont approuvé, au moyen d’une résolution, le modèle de services I-Checkit pour les compagnies aériennes, en tant que composante essentielle de la stratégie mondiale de l’Organisation en matière de gestion des frontières.
Les membres d’INTERPOL ont approuvé, au moyen d’une résolution, le modèle de services I-Checkit pour les compagnies aériennes, en tant que composante essentielle de la stratégie mondiale de l’Organisation en matière de gestion des frontières.
S’exprimant lors de la 84ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL, le Directeur de l’Appui opérationnel et de l’analyse, Michael O’Connell, a déclaré que I-Checkit peut devenir un outil d’enquête et de prévention précieux pour la police, et contribuer à renforcer la sécurité des pays.
S’exprimant lors de la 84ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL, le Directeur de l’Appui opérationnel et de l’analyse, Michael O’Connell, a déclaré que I-Checkit peut devenir un outil d’enquête et de prévention précieux pour la police, et contribuer à renforcer la sécurité des pays.
AirAsiaa été la première compagnie aérienne à mettre en œuvre le système I-Checkit. Ce projet pilote de 16 mois a démontré l’utilité de I-Checkit pour réduire les risques criminels liés à la fraude à l’identité.
AirAsiaa été la première compagnie aérienne à mettre en œuvre le système I-Checkit. Ce projet pilote de 16 mois a démontré l’utilité de I-Checkit pour réduire les risques criminels liés à la fraude à l’identité.
/
/