Groupe INTERPOL de gestion intégrée des frontières (IBMTF)

L’IBMTF assiste les agents chargés de l’application de la loi spécialisés dans la sécurité des frontières.

Afin d’être en mesure de suivre la trace des criminels dans le monde entier, une coopération étroite avec divers acteurs issus de différents secteurs est essentielle, notamment s’agissant du renforcement des capacités en matière d’échange de données et de l’expertise en matière de gestion des frontières sur le terrain.

Le Groupe INTERPOL de gestion intégrée des frontières (IBMTF) est le pilier de cette coopération. Il s’appuie sur l’expertise des services internes et de partenaires internationaux en vue d’accompagner les pays membres dans le renforcement de la sécurité de leurs frontières et, surtout, de la collaboration avec leurs voisins et la communauté internationale.

L’IBMTF assiste les agents chargés de l’application de la loi spécialisés dans la sécurité des frontières via :

  • l’organisation d’opérations aux points de contrôle des frontières terrestres, aériennes et maritimes, au cours desquelles il met à disposition les bases de données d’INTERPOL dont l’accès est habituellement restreint, et d’initiatives ciblant certains domaines de criminalité ;
  • l’organisation de sessions de formation sur le renforcement des capacités dans les domaines de criminalité souvent rencontrés aux points de contrôle des frontières ;
  • une meilleure gestion des frontières à l’échelle mondiale par la formation directe et indirecte de partenariats avec des pays membres et des organisations internationales.

La gestion des frontières : un enjeu mondial

Nous nous associons à d’autres grandes organisations internationales, avec lesquelles nous partageons des données et, le cas échéant, organisons des opérations conjointes, notamment les suivantes :

 

Formation des agents de terrain

Nous proposons des programmes de formation et de renforcement des capacités afin d’aider nos pays membres à améliorer leurs procédures et développer leurs compétences en matière de sécurité des frontières.

Les formations aux mesures élémentaires de sécurité ou axées sur des domaines de criminalité précis sont associées à des opérations de terrain permettant de mettre en pratique les connaissances acquises.