Antidopage

L’utilisation et le trafic de produits dopants nuisent à l’intégrité du sport.

Le dopage est souvent considéré comme une infraction commise par un individu. Mais, en réalité, un athlète qui prend des produits dopants illicites n’est que l’un des pions d’un réseau criminel plus large.

Le dopage consiste à consommer des substances artificielles et souvent illicites en vue d’obtenir un avantage sur des concurrents lors de compétitions sportives (stéroïdes anabolisants, hormones de croissance humaine, stimulants et diurétiques, par exemple).

Dans les sports professionnels, remporter la victoire peut être extrêmement lucratif. Cela renforce donc la motivation des joueurs à prendre des produits dopants illicites et pousse les entraîneurs, les managers et d’autres officiels à les inciter à le faire.

Le marché des produits dopants est un marché « à faibles risques et à bénéfices élevés ». Il devient donc de plus en plus intéressant pour les groupes criminels organisés du monde entier.

Trafic de produits dopants

Le trafic de masse de produits dopants a des conséquences majeures sur la santé publique.

Les produits dopants font souvent l’objet d’une production, d’un trafic et d’une distribution illicites. Étant rarement autorisés pour utilisation publique, leur consommation est dangereuse et pose un risque grave de santé tant pour les sportifs professionnels que pour les sportifs amateurs.

La hausse de la consommation de produits dopants dans les sports amateurs et les sports de loisir, ainsi que parmi les jeunes, fait miroir à l’abus croissant de produits dopants dans les sports élites.

Nos renseignements antidopage

Notre projet antidopage fournit des renseignements tactiques, opérationnels et stratégiques liés au dopage dans le sport et au trafic de produits dopants. Il comprend l’analyse systématique de chaque affaire de dopage qui nous est connue, en particulier des produits (types, images, marques, origine et chaînes d’approvisionnement).

Ce projet offre un cadre aux enquêtes nécessitant une coopération internationale.

Nos opérations antidopage

Nous participons aux opérations internationales visant à démanteler les organisations criminelles liées au trafic de produits dopants.

AUGEAS

Le monde de l’athlétisme a fait l’objet de cette enquête mondiale qui portait sur une affaire de corruption internationale impliquant des officiels sportifs et des athlètes suspectés de dissimuler des cas de dopage. Pilotée par la France et faisant suite à un rapport de l’AMA, cette enquête réalisée en 2015 a conduit à l’émission d’une notice rouge à l’encontre de l’un des protagonistes de cette affaire.

BARIUM

En avril 2016, nous avons collaboré avec le Service fédéral américain de lutte antidrogue en vue de mettre un terme à la production et à la distribution illicites de produits dopants. Cette opération a permis de saisir des millions de flacons, de comprimés et d’ampoules, d’arrêter plus de 30 individus et de démanteler quatre laboratoires clandestins de pointe.

Notices

Nous utilisons les notices rouges, les notices orange et les notices mauves pour alerter nos pays membres sur les personnes recherchées, les menaces graves et les modes opératoires.

Ainsi, en 2015, nous avons émis une notice orange pour alerter les autorités sur le cas du DNP (2,4-dinitrophénol), un médicament illicite et potentiellement mortel utilisé comme aide à la perte de poids et à la prise de masse musculaire. Cette même année, nous avons émis plusieurs notices mauves en vue d’informer les forces de police des nouvelles méthodes employées pour camoufler les produits dopants afin qu’ils ne soient pas détectés lors des contrôles douaniers.

Partenariat avec l’AMA

En 2009, nous avons signé un accord de coopération avec l’Agence mondiale antidopage (AMA).

L’AMA soutient nos activités antidopage et nous fournit une expertise scientifique, en particulier lorsqu’il est nécessaire d’identifier de nouveaux produits dopants. L’AMA publie aussi le Code mondial antidopage qui harmonise les nouvelles politiques antidopage adoptées dans tous les sports et dans tous les pays, et qui répertorie l’ensemble des méthodes et des produits dopants interdits.