Mission d’INTERPOL dans la lutte contre le trafic de stupéfiants

Nous fournissons aux autorités de police nationales un appui, une analyse et une formation opérationnels afin de les aider à lutter contre le trafic de stupéfiants à grande échelle.

L’évolution constante du type de stupéfiants et des itinéraires empruntés dans le cadre de leur trafic oblige les pays à adopter une approche coordonnée.

Nous aidons les services nationaux, régionaux et internationaux chargés de l’application de la loi à lutter contre la production illicite, le trafic et la consommation excessive de stupéfiants en organisant :

  • des opérations internationales de lutte contre le trafic de stupéfiants et de soutien aux enquêtes en cours ;
  • l’analyse criminelle des renseignements sur les itinéraires de trafic, les modes opératoires et les réseaux criminels impliqués ;
  • des formations globales destinées aux autorités de police du monde entier afin de lutter plus efficacement contre le trafic de stupéfiants.
« L’approvisionnement en stupéfiants illicites aux quatre coins du monde est plus abondant, plus complexe et plus diversifié que jamais. » Tim Morris, Directeur exécutif des Services de police

Opérations

Nous coordonnons des opérations de lutte contre le trafic de stupéfiants dans différentes régions du monde et apportons notre soutien aux opérations et enquêtes menées par les services nationaux et internationaux. Ces opérations ont pour but d’enrayer la circulation de certains produits vers les régions ciblées ou de stupéfiants illicites à l’échelle mondiale.

Nos réunions opérationnelles sont l’occasion pour les agents du monde entier d’échanger des informations sur les affaires dans lesquelles des similitudes ont été identifiées.

L’opération Lionfish cible le trafic de stupéfiants sur tous les itinéraires possibles : aériens, terrestres et maritimes. Menée pour la première fois en 2013 en Amérique latine, elle a depuis été élargie à d’autres régions et des milliers d’agents chargés de l’application de la loi y participent. En savoir plus sur l'Operation Lionfish.

Formation

Veiller à ce que les autorités de police du monde entier disposent des connaissances et compétences nécessaires pour prévenir, enquêter et démanteler le trafic de stupéfiants constitue la clé de voûte de notre stratégie de lutte.

La formation peut être accompagnée d’un appui opérationnel afin d’aider les pays membres à planifier et mettre en œuvre des opérations sur le terrain.

Étude de cas : Fidji

Suite à l’augmentation significative du volume de stupéfiants illicites transitant par le pays, les autorités fidjiennes ont demandé l’aide d’INTERPOL. En mai 2018, nous avons dispensé une formation globale sur les stupéfiants, les enquêtes financières et l’examen de documents sécurisés.

Les autorités de police des Fidji, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, des Samoa, des Îles Salomon, de Tonga et du Timor-Leste ont ainsi appris à utiliser la base de données Relief, qui permet d’analyser automatiquement les marques laissées par un outil, les logos et la composition chimique figurant sur les emballages.

Conférence mondiale sur les stupéfiants illicites

Notre première Conférence mondiale sur les stupéfiants illicites, qui s’est tenue en Espagne en avril 2018, a réuni des représentants de plus de 100 pays, qui ont ainsi eu l’occasion d’évoquer les évolutions récentes et les implications du lien entre le trafic de stupéfiants et d’autres activités criminelles telles que le blanchiment d’argent, la cybercriminalité et le trafic d’armes.