Projet I-SOP

Coordonner une réponse mondiale intersectorielle au piratage numérique

Projet I-SOP (INTERPOL Stop Online Piracy) : Stop au piratage en ligne

Calendrier : 2021 - 2026
Budget : 2,7 millions d’EUR
Donateur : République de Corée, ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme

Problématique

Le piratage en ligne touche toutes sortes de contenus numériques : logiciels, musique, télévision, films, livres, etc. Le téléchargement et le partage illégaux de ces contenus sont à l’origine de pertes financières considérables pour les secteurs concernés, avec des conséquences sur l’emploi et les recettes fiscales.

Ils exposent les consommateurs à des contenus associés qui peuvent être inappropriés ou dangereux, et peuvent aussi servir à diffuser des logiciels malveillants, des chevaux de Troie et des virus qui constituent des risques manifestes pour la sécurité.

Très rentable pour les malfaiteurs, le piratage en ligne présente également peu de risques en raison des faibles sanctions encourues. Les consommateurs ignorent souvent que les profits tirés de ces infractions sont liés à d’autres activités criminelles telles que le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la traite d’êtres humains.

Les groupes criminels organisés qui se livrent au piratage en ligne ont fréquemment l’apparence de sociétés commerciales classiques, et la souplesse de leurs structures leur permet de s’adapter rapidement à l’évolution du contexte.

Résumé du projet

INTERPOL a lancé le projet I-SOP face à la forte hausse des infractions liées au piratage numérique du fait de la pandémie de COVID-19 et des mesures de confinement qui ont été prises. Certains pays ont fait état d’une augmentation de plus 60 % de ces infractions sur 12 mois à partir d’avril 2020.

En collaboration avec la Police nationale et le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme de la République de Corée, INTERPOL met en œuvre un projet d’un durée de cinq ans pour appuyer l’action des services chargés de l’application de la loi, le renforcement des capacités, la recherche et la sensibilisation du public au sujet du piratage en ligne et des atteintes à la propriété intellectuelle, telles que la contrefaçon de marques et le piratage de droits d’auteur, ainsi que des places de marché utilisées.

Activités menées dans le cadre du projet

INTERPOL contribuera au renforcement des capacités et coordonnera des activités opérationnelles afin de lutter contre le piratage en ligne en partenariat avec les services chargés de l’application de la loi, des organisations internationales, le monde universitaire et le secteur privé.

Ce travail sera mené au moyen du système de communication mondial sécurisé d’INTERPOL – I-24/7 –, des bases de données criminelles de l’Organisation et de la plateforme de formation en ligne de l’IIPCIC (International IP Crime Investigators College).

Le projet I-SOP s’appuiera sur l’expertise des unités spécialisées du Secrétariat général d’INTERPOL afin de coordonner les opérations, les réunions régionales sur les enquêtes et les analyses d’affaires, et autres événements importants.

Diverses activités seront menées, notamment :

  • Le renforcement des capacités des services chargés de l’application de la loi concernés afin de lutter contre le piratage numérique ;
  • L’amélioration de l’échange d’informations entre secteurs public et privé ;
  • Le recueil et l’analyse de renseignements ;
  • Le recensement et la fermeture des sites Web et des serveurs qui contribuent au piratage numérique ;
  • Le démantèlement des réseaux criminels impliqués dans le piratage numérique, et le ciblage de leurs actifs.