Forum INTERPOL World : Trouver ensemble des solutions aux problèmes de sécurité de demain

2 juillet 2019
Les services de police, le secteur privé et le monde universitaire se réunissent pour développer un programme mondial d’innovation

SINGAPOUR – Dans notre monde en constante évolution, la coopération entre les secteurs public et privé est cruciale afin d’identifier les nouvelles menaces qui se profilent et de s’assurer que les services de police comme la société sont parés à les affronter.
 
Voilà le message clé du Forum INTERPOL World 2019, une conférence mondiale sur la sécurité et l’innovation qui s’est ouverte ce jour à Singapour.

4 INTERPOL1-00016
Anita Hazenberg, Directrice du Centre d’innovation d’INTERPOL, donne le coup d’envoi du Forum aux côtés du robot Kenobi.
Anita Hazenberg, Directrice du Centre d’innovation d’INTERPOL, donne le coup d’envoi du Forum aux côtés du robot Kenobi.
Josephine Teo, ministre du Travail et ministre adjoint de l’Intérieur de Singapour.
Josephine Teo, ministre du Travail et ministre adjoint de l’Intérieur de Singapour.
2 INTERPOL1-00025
/

L’événement de trois jours (du 2 au 4 juillet), qui vise à encourager les secteurs public et privé à partager leurs idées et leur expertise, abordera la manière dont les évolutions technologiques pourraient engendrer des problèmes de sécurité imprévus et dont les services de police peuvent exploiter les nouvelles technologies afin de les résoudre.

Le Forum INTERPOL World a pour objectif de développer un programme mondial d’innovation mettant en lumière les possibilités de collaboration entre les services de police et le secteur privé en vue de concevoir de futures initiatives en matière de sécurité.

INTERPOL President Kim Jong Yang at INTERPOL World 2019

« Au cœur de la course entre cybercriminels et services de sécurité, nous devons veiller à être préparés à vivre dans un monde envahi d’objets connectés, où de plus en plus d’infrastructures stratégiques seront mises en réseau, où les technologies autonomes seront monnaie courante et où les systèmes seront progressivement gérés par une intelligence artificielle toujours plus sophistiquée », déclare Kim Jong Yang, Président d’INTERPOL.

Le Forum INTERPOL World abrite 32 « laboratoires de co-création » interactifs, au sein desquels les participants peuvent échanger sur les défis à venir et réfléchir à des solutions, avec l’aide d’experts issus des services chargés de l’application de la loi, du secteur privé et du monde universitaire.

Les thèmes abordés comprennent les drones, les mégadonnées, l’intelligence artificielle, la contrefaçon, la sécurité des frontières, les réseaux 5G, la réalité virtuelle et augmentée, les villes intelligentes, la criminalité environnementale, le Darknet, les biotechnologies, les technologies prédictives, les chaînes de blocs et la confidentialité.

« Depuis notre dernière rencontre en 2017, les technologies ont évolué à un rythme tel que les prévisions annuelles sont incapables d’anticiper ce qui nous attend », déclare Jürgen Stock, Secrétaire général d’INTERPOL.

SG INTERPOL1-00037

« Le temps de réaction dont nous disposons se réduit à vue d’œil, à tel point que réagir ne suffit plus. Nous devons prévoir, anticiper et nous préparer au prochain bouleversement. Nos citoyens comptent sur nous pour les protéger, et nous n’y parviendrons qu’en unissant nos forces », a-t-il ajouté.

Il a invité le secteur de la sécurité privée à étudier la manière dont les technologies de pointe en cours de développement pourraient être exploitées afin de proposer des solutions concrètes aux services de police sur le terrain.

Les résultats des sessions de réflexion menées dans le cadre des laboratoires de co-création seront utilisés pour développer un « programme mondial d’innovation » dirigé par le Centre d’innovation d’INTERPOL, qui collabore avec des universitaires et des experts afin de prévoir l’évolution de la société et de la criminalité ainsi que les implications des progrès technologiques pour les services de police.

Le Forum INTERPOL World souhaite insister sur l’importance de former des partenariats entre les services chargés de l’application de la loi et le secteur privé en vue de partager des connaissances, des outils et une expertise ; pour ce faire, une exposition est organisée pour présenter les toutes dernières technologies de sécurité développées par 160 sociétés et organisations du monde entier.

Pays concernés