Projet sur la sûreté portuaire

Renforcer la sûreté portuaire dans les pays d’Afrique de l’Est, d’Afrique australe et de l’Océan indien.

Projet sur la sûreté portuaire

Calendrier : 2020 - 2024

Budget : 7,8 millions d’EUR

Donateur : Union européenne

Problématique

Les installations portuaires sont des infrastructures essentielles. Il est toutefois difficile de les sécuriser en raison de leur taille et de leur complexité, mais aussi des volumes de marchandises qui y transitent.

Les ports doivent être protégés afin d’éviter toute perturbation des chaînes d’approvisionnement et des échanges commerciaux, laquelle aurait des répercussions sur l’économie mondiale.

Si elle permet de protéger les cargaisons licites, la sûreté est tout aussi essentielle pour prévenir la traite d’êtres humains, le trafic de stupéfiants et de marchandises illicites, les attentats terroristes et autres agissements relevant de la criminalité maritime.

Preview-Port Security Project

Le projet

D’une durée de quatre ans, le projet d’INTERPOL sur la sûreté portuaire (PSP) vise à renforcer la capacité des services chargés de l’application de la loi et des autorités portuaires à prévenir et à détecter les menaces qui pèsent sur la sûreté portuaire, à enquêter à leur sujet et à y répondre.

Les neuf pays participants sont situés en Afrique de l’Est, en Afrique australe et dans l’océan Indien. Il s’agit de l’Angola, des Comores, du Kenya, de Madagascar, de Maurice, du Mozambique, de la Namibie, des Seychelles et de la Tanzanie.

Le projet est coordonné par la Commission de l’océan Indien et mis en œuvre conjointement avec l’ONUDC et l’Organisation maritime internationale.

Activités menées dans le cadre du projet

Le projet sur la sûreté portuaire vise à :

  • améliorer la connaissance des techniques employées par les services chargés de l’application de la loi en ce qui concerne la sûreté portuaire, la surveillance des installations et la détection de stupéfiants aux points de contrôle ;
  • approfondir la connaissance des méthodes et procédures internationales relatives à la sûreté portuaire ;
  • approfondir la connaissance des mesures visant à assurer la sécurité et la sûreté des installations portuaires ;
  • mettre en place un réseau régional de spécialistes de la sûreté portuaire dûment formés ;
  • élargir l’accès aux bases de données d’INTERPOL afin de permettre aux pays de la région de recueillir et de diffuser plus efficacement les informations cruciales ;
  • renforcer la capacité à recueillir, à saisir, à analyser et à échanger les informations cruciales qui, à terme, seront enregistrées dans les bases de données et les systèmes d’information d’INTERPOL.

Actualités du projet

Avril 2021
Formation en ligne

Notre nouveau module de formation en ligne sur les techniques d’audition et d’interrogatoire est maintenant disponible dans l’Académie virtuelle d’INTERPOL. Élaboré par le projet sur la sûreté portuaire et le projet Agwe d’INTERPOL, il est mis à disposition en anglais, français et portugais afin que toutes les langues des pays bénéficiaires soient représentées. Les deux équipes de projet ont organisé, les 22 et 23 avril, un webinaire sur ces techniques qui a été suivi par 200 participants de 13 pays d’Afrique de l’Est, d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique australe.

Décembre 2020

Bien que la pandémie de COVID-19 ait imposé de nouvelles façons de travailler, le projet de sûreté portuaire a poursuivi ses activités de sensibilisation auprès des pays bénéficiaires.

En raison des restrictions en matière de déplacements, la plupart des tâches qui auraient normalement été réalisées en personne et sur le terrain – comme les missions d’étude et les évaluations visant à mieux comprendre les problèmes particuliers des différents ports – ont été menées entièrement en ligne.

Par ailleurs, un module de formation en ligne sur les techniques d’audition et d’interrogatoire est en cours d’élaboration afin de pouvoir assurer les formations même en cas de poursuite de la pandémie. Il comportera une introduction générale à ces techniques ainsi qu’une version plus développée qui pourra, à l’avenir, constituer un programme complet d’apprentissage en ligne.

Voir aussi