All news
|
Print
03 novembre 2015

Réseau de trafiquants de véhicules dans les mailles de la police togolaise grâce à coopération policière INTERPOL

LOME (Togo) – Dans le cadre d’une opération policière menée par la Police Nationale du Togo contre le trafic régional de voitures volées et avec le concours des Bureaux Centraux Nationaux (BCN) d’INTERPOL du Benin, Cote d’Ivoire, Mali, Nigeria et Togo, le 21 juillet 2015 quatre véhicules ont été retrouvés, huit suspects arrêtés dans différents pays et un vaste réseau criminel transnational démantelé.

L’échange rapide de renseignements criminels entre ces BCN à travers le réseau sécurisé policière d’INTERPOL a permis la localisation des véhicules volés en Côte d’Ivoire. L’enquête mené par le BCN Cotonou sur les coordonnés téléphoniques de personnes ayant loué au Benin les véhicules de luxe ensuite portés disparus a permis l’interpellation d’une dizaine de personnes soupçonnées d’appartenir au réseau criminelle.
« Il ne fait aucun doute que c’est l’étroite coopération entre les BCN du Benin, Cote d’Ivoire, Mali, Nigeria et Togo qui a permis de faire le lien entre les différentes personnes impliquées dans l’affaire, la confection de faux documents, et les routes utilisées pour le trafic des véhicules vers les pays voisins, » a commenté Traore Balla, Sous-Directeur chargé du Bureau Régional d’INTERPOL pour l’Afrique de l’Ouest, situé à Abidjan.
Il s’agirait d’un réseau criminel impliqué dans le trafic de véhicules volés et opérant dans la sous-région australe de l’Afrique de l’ouest. Son modus operandi le plus souvent utilisé serait de faire consommer aux conducteurs victimes des substances somnifères afin de faciliter le vol de leur véhicule. Celui-ci serait ensuite conduit dans un pays voisin pour vente avec un numéro de châssis (VIN) modifié et une fausse immatriculation.

 « Cette opération est très importante car elle a permis non seulement de localiser et de retrouver des véhicules volés, mais aussi d’obtenir des informations essentielles grâce auxquelles nous pourrons poursuivre nos enquêtes sur les organisations criminelles se livrant au trafic de véhicules de cette manière, », a déclaré le Commissaire Divisionnaire de Police, Messan Dedji, Directeur Central de la Police Judiciaire (DCPJ) Togolaise.

La coopération policière entre ces cinq BCNs et leurs homologues nationaux continue afin d’élucider les cas de vols opérés par le même réseau sur leurs territoires, d’interpeller d’autres membres du réseau et aussi d’identifier et saisir d’autres véhicules dérobés. INTERPOL Cotonou a mis à la disposition de ces BCN une base de données contenant des éléments d’informations portant sur la téléphonie des voleurs et de leurs complices.
 
 « Le vol des véhicules n’est pas toujours une fin en soi : leur trafic sert également à financer d’autres activités illicites, et ils peuvent être utilisés pour transporter des bombes ou pour commettre d’autres infractions. Il est donc impératif que, comme dans le cas présent, les BCN travaillent ensemble d’arrache-pied pour la promotion de la sécurité régionale » a déclaré le Commissaire principal de Police Nouroudine Ouro-Salim, Chef de la Division Criminelle a la DCPJ.

En plus de l’identification des suspects principaux, d’origine béninoise et nigérienne, l’opération a permis la saisie de pièces à conviction intéressantes pour des enquêtes postérieures, notamment des téléphones portables et tablettes. A ce jour, des dizaines de plaintes pour vol de véhicules par le même mode opératoire ont été enregistrées par les services de sécurité du Bénin et du Togo en l’espace de trois mois.