Afrique

Niger

  • INTERPOL Niamey
  • Member since :
    30 septembre 1964
  • Under the responsability of :
    Ministère de l'Intérieur
Back to Afrique

Niger

La Direction générale de la police du Niger

Compagnie Nigérienne de Sécurité 2

Compagnie Nigérienne de Sécurité

Les missions de police au Niger incombent, d’une part, à la Gendarmerie nationale (ministère de la Défense) et d’autre part, à la Police nationale (ministère de l’Intérieur).

Sous l’autorité d’un Haut Commandant, la Gendarmerie nationale (qui compte environ 3 700 personnels) est chargée de faire respecter la loi dans les zones rurales, alors que la Police nationale concentre ses activités dans les zones urbaines et périurbaines.

Située au cœur de la capitale, en face de l’Assemblée nationale (place de la Concertation), la Direction générale de la Police nationale (DGPN), est composée de neuf directions centrales dont celle de la Police judiciaire.

La Police nationale nigérienne compte un peu plus de 5 000 agents pour une population d’environ 14 000 000 d’habitants. Sa mission essentielle consiste à veiller à l’exécution des lois et des règlements, à assurer la protection des personnes et des biens, à prévenir les troubles à l’ordre et à la tranquillité publics, et à lutter contre toutes les formes de délinquance.

Elle assure également la recherche et l’exploitation des renseignements et informations de nature à permettre aux autorités gouvernementales de déceler et de prévenir toute menace susceptible de porter atteinte aux institutions nationales, aux intérêts fondamentaux et à la souveraineté nationale du Niger.

Direction de la Police judiciaire

Sous le contrôle et la surveillance de l’autorité judiciaire, la Police judiciaire a pour mission spécifique de mettre au jour et de constater les infractions à la loi pénale, de rassembler les preuves, et de rechercher et d’arrêter les auteurs et complices d’infractions en vue de les déférer aux autorités judiciaires compétentes.

INTERPOL Niamey

Le Bureau Central National d'INTERPOL pour le Niger, situé à Niamey, est l’une des divisions de la Direction centrale de la Police judiciaire. Ses priorités en matière de lutte contre la criminalité portent essentiellement sur la cybercriminalité, la traite des êtres humains, les atteintes à l’environnement et surtout le phénomène des vols de véhicules, qui est devenu récurrent dans la région. Le BCN de Niamey se fixe comme objectif dans les 18 mois à venir d’ouvrir l’accès aux bases de données d’INTERPOL aux postes de contrôle frontaliers afin d’améliorer la sécurité du territoire nigérien.

INTERPOL Niamey in action
12 juillet 2018

Fake goods: arrests and seizures in worldwide operations

LYON, France – Pharmaceuticals, food, vehicle parts, tobacco products, clothing, and agrochemicals are among tonnes of fake goods seized in INTERPOL-led operations across four continents.Coordinated by INTERPOL between March and May 2018 in 36 countries across Africa, Asia, the Middle East and South America, operations sought to dismantle factories and su...
26 juin 2018

Les hauts responsables de la sécurité régionale soutiennent le programme INTERPOL visant à renforcer l’action policière en Afrique de l’Ouest

ABIDJAN (Côte d’Ivoire) – Les ministres de la Sécurité, les chefs de police et les responsables nationaux de la sécurité de toute l’Afrique de l’Ouest ont ouvert un nouveau chapitre du programme régional d’INTERPOL pour la sécurité.Financé par l’Union européenne, la phase 3 du Système d’information policière pour l’Afrique de l’Ouest (SIPAO) verra la créa...
23 novembre 2017

Une opération conduite par INTERPOL permet de sauver 500 victimes de la traite d’êtres humains et aboutit à 40 arrestations

COTONOU (Bénin) – Près de 500 victimes de la traite d’êtres humains, parmi lesquelles 236 mineurs, ont été sauvées à l’issue d’une opération INTERPOL menée simultanément au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad.Au total, 40 trafiquants présumés ont été arrêtés et vont être poursuivis pour des infractions telles que traite d’êtres humains,...
20 septembre 2017

INTERPOL capacity building programme targets human trafficking and trans-border crime in West Africa and Sahel

LYON, France– Tackling human trafficking and strengthening borders in the West Africa – Sahel region was the focus of two INTERPOL training sessions in Mauritania and Senegal.The capacity building events (21 - 29 August 2017) aimed to provide frontline officers with the skills and knowledge required to more effectively curb human trafficking across the re...
09 mars 2017

Selon une étude réalisée par INTERPOL et Trend Micro, une économie souterraine de la cybercriminalité se développe en Afrique de l’Ouest

LYON (France) – Une étude réalisée conjointement par INTERPOL et Trend Micro sur les activités cybercriminelles en Afrique de l’Ouest montre une forte augmentation du nombre de personnes et d’entreprises victimes de cyberescroqueries.L’étude intitulée « Cybercrime in West Africa: Poised for an Underground Market » (La cybercriminalité en Afrique de l’Oues...
07 décembre 2016

Opération INTERPOL de contrôles aux frontières dirigée contre les réseaux de criminalité organisée dans toute l’Afrique de l’Ouest

Une opération INTERPOL de sécurisation des frontières couvrant l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest a permis l’arrestation de trafiquants de migrants et d’individus se livrant à la traite d’êtres humains, ainsi que la saisie de drogues, de véhicules volés, d’argent en espèces et de marchandises de contrefaçon.Pendant les huit jours de l’opération Adwenpa II...

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus