Afrique

Côte d'Ivoire

  • NCB Abidjan
  • Member since :
    4 septembre 1961
Back to Afrique

Côte d'Ivoire

PHOTO-PRINCIPALE

La Direction générale de la police nationale (D.G.P.N.) de la Cote d’Ivoire dépend du Ministère de l’Intérieur.

Missions DGPN :

  • Application de la loi ;
  • Maintien de l’ordre et de la sécurité publique ;
  • Protection des libertés privées et publiques ;
  • Sureté de l’état ;
  • Contrôle et coordination des activités des directions placées sous son autorité.

Directions sous l’autorité du DGPN:

  • Direction générale adjointe chargée de la police judiciaire (D.G.P.J.);
  • Direction générale adjointe chargée de la sécurité publique ;
  • Direction générale adjointe chargée de la police scientifique ;
  • Direction de la formation et de l’école nationale de police ;
  • Direction du personnel de la police nationale ;
  • Direction des services de santé de la police nationale.

Direction générale adjointe chargée de la police judiciaire

Objectifs :

  • Lutte contre la grande criminalité sur l’ensemble du territoire national ;
  • Recherche et centralisation d’informations sur la criminalité économique et financière ;
  • Lutte contre le trafic d’enfants ;
  • Lutte contre l’exploitation des enfants et de la violence commise à leur encontre ;
  • Lutte contre les trafics et contrebandes de biens illicites ;
  • Lutte contre la consommation et trafic des stupéfiants.

Directions sous l’autorité du D.G.P.J. :

  • Direction de la police criminelle ;
  • Direction de la police économique et financière ;
  • Direction  de la police des stupéfiants et des drogues.

Direction de la police criminelle

Structure :

  • Sous-direction des enquêtes criminelles ;
  • Sous-direction  de la répression du banditisme ;
  • Sous-direction  de la lutte contre le trafic d’enfants et la délinquance juvénile ;
  • Bureau central national  (B.C.N.) d’INTERPOL pour la Cote d’Ivoire.

INTERPOL Abidjan

La D.G.P.N. est responsable du B.C.N. d’INTERPOL pour la Cote d’Ivoire.  Celui-ci agit est sous l’égide du Directeur de la police criminelle.  INTERPOL Abidjan a pour objectif de lutter contre la criminalité transfrontalière en permettant aux services nationaux (gendarmerie, douane, eaux et forets) de pouvoir accéder directement aux bases de données criminelles d’INTERPOL dans le cadre de cette lutte.

INTERPOL Abidjan :

  • Sert de porte d’entrée pour toute enquête international ayant trait avec la Cote d’Ivoire ou ses ressortissants;
  • Sert d’interface entre les services ivoiriens chargés de l’application de la loi et la communauté d’INTERPOL ;
  • Assure une liaison permanente et professionnelle avec tous les pays membres d’INTERPOL ;
  • Consulte et alimente les bases de données d’INTERPOL ;
  • Centralise les informations criminelles a caractère international ;
  • Réceptionne et traite les demandes de renseignements émanant des autres pays membre d’INTERPOL.

Dans le cadre d’enquêtes internationales, et en coopération avec la communauté INTERPOL, le BCN Abidjan peut procéder sur le sol ivoirien à des enquêtes policières, des arrestations et a la saisies de biens illégaux.

Priorités :

Face à la recrudescence de la criminalité transfrontalière, INTERPOL Abidjan s’est fixé les priorités suivantes :

  • Lutter contre les crimes de sang ;
  • Lutter contre le vol de véhicules ;
  • Lutter contre le détournement de fonds ;
  • Lutter contre le blanchiment d’argent ;
  • Rehausser la collecte d’informations criminelles ;
  • Lutter contre l’utilisation de faux documents de voyage ;
  • Lutter contre la cybercriminalité ;
  • Lutter contre le trafic de stupéfiants ;
  • Lutter contre la traites des êtres humains ;
  • Rehausser l’alimentation des bases de données d’INTERPOL.

INTERPOL Abidjan est situé dans l’enceinte de la Direction de la Police criminelle et dispose d’un effectif de 20 fonctionnaires de police.  Le BCN compte également quatre unités extérieures:

  • Aéroport international « Felix Houphouët Boigny » d’Abidjan ;
  • Le port d’Abidjan ;
  • La cellule nationale de traitement des informations financières ;
  • Les douanes.
NCB Abidjan in action
09 mars 2017

Selon une étude réalisée par INTERPOL et Trend Micro, une économie souterraine de la cybercriminalité se développe en Afrique de l’Ouest

LYON (France) – Une étude réalisée conjointement par INTERPOL et Trend Micro sur les activités cybercriminelles en Afrique de l’Ouest montre une forte augmentation du nombre de personnes et d’entreprises victimes de cyberescroqueries.L’étude intitulée « Cybercrime in West Africa: Poised for an Underground Market » (La cybercriminalité en Afrique de l’Oues...
07 décembre 2016

Opération INTERPOL de contrôles aux frontières dirigée contre les réseaux de criminalité organisée dans toute l’Afrique de l’Ouest

Une opération INTERPOL de sécurisation des frontières couvrant l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest a permis l’arrestation de trafiquants de migrants et d’individus se livrant à la traite d’êtres humains, ainsi que la saisie de drogues, de véhicules volés, d’argent en espèces et de marchandises de contrefaçon.Pendant les huit jours de l’opération Adwenpa II...
03 novembre 2015

Réseau de trafiquants de véhicules dans les mailles de la police togolaise grâce à coopération policière INTERPOL

LOME (Togo) – Dans le cadre d’une opération policière menée par la Police Nationale du Togo contre le trafic régional de voitures volées et avec le concours des Bureaux Centraux Nationaux (BCN) d’INTERPOL du Benin, Cote d’Ivoire, Mali, Nigeria et Togo, le 21 juillet 2015 quatre véhicules ont été retrouvés, huit suspects arrêtés dans différents pays et un...

Reconnaissance du passeport INTERPOL par la Côte d'Ivoire

  • 9th African Regional Conference - 1985 - Abidjan

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus