All news
|
Print
09 juin 2017

Une opération de sécurisation des frontières menée par INTERPOL en Asie du Sud-Est permet l’arrestation de suspects recherchés au niveau international

SINGAPOUR – La prévention des déplacements de malfaiteurs et d’individus soupçonnés de terrorisme à travers l’Asie du Sud-Est, grâce à l’amélioration de la collaboration entre les services d’immigration et de police, a été au cœur d’une opération de sécurisation des frontières coordonnée par INTERPOL.

L’opération Red Lotus II (1er - 31 mai) a été menée dans les aéroports internationaux de Bali, Manille, Phnom Penh et Yangon, où les autorités d’immigration et de police ont effectué quelque 18,4 millions de recherches dans la base de données d’INTERPOL sur les documents de voyage volés et perdus (SLTD) et dans les bases de données criminelles de l’Organisation.

Réalisée dans le cadre du 2ème Programme UE-ASEAN sur la gestion des migrations et des frontières, cette opération a permis d’identifier plus de 200 menaces potentielles suite à des signalements positifs dans les bases de données mondiales d’INTERPOL.

Trois personnes recherchées au niveau international et faisant l’objet de notices rouges INTERPOL ont ainsi été arrêtées en Indonésie, et une personne faisant l’objet d’une diffusion internationale INTERPOL a également été arrêtée en Thaïlande. Ces individus étaient notamment recherchés pour escroquerie et enlèvement.

D’autres pistes d’enquête ont par ailleurs été mises au jour dans le cadre de plusieurs affaires, notamment en lien avec des suspects faisant l’objet de notices rouges pour traite d’êtres humains et tentative de meurtre.

Le programme de trois ans, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par INTERPOL dans les États membres de l’ASEAN, apporte un appui à cette organisation dans le cadre de son processus d’intégration en l’aidant à mettre en pratique son Plan directeur pour la connectivité.

« La région de l’ASEAN se caractérise par une grande diversité, et il est donc extrêmement important que les agents des services chargés de l’application de la loi de première ligne comprennent tous la nature des défis et les moyens d’y faire face dans l’ensemble de cette région. La formation à une norme internationale est une excellente façon de contribuer à la coopération sur les questions de sécurité en Asie du Sud-Est, lesquelles concernent également les Européens », a déclaré Francisco Fontan, Ambassadeur de l’UE auprès de l’ASEAN.

Le rôle de la formation dans le renforcement de la sécurité des frontières est un aspect important de l’opération, au cours de laquelle 159 agents de première ligne ont été formés par le personnel d’INTERPOL et des Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) à l’utilisation des capacités policières mondiales de l’Organisation, à savoir son système de notices internationales, ses bases de données mondiales et son système de communication policière sécurisée I-24/7.

« Ce programme nous offre la possibilité de conjuguer nos ressources et d’exploiter pleinement les capacités mondiales d’INTERPOL en matière d’action policière et de formation, dans le but de l’adoption d’une norme institutionnelle qui aidera les services chargés de l’application de la loi à travailler de manière harmonieuse dans toute la région et à empêcher les malfaiteurs de franchir les frontières », a indiqué Harold O’Connell, Directeur du Renforcement des capacités et de la formation d’INTERPOL.

L’opération ayant aussi pour objectif d’améliorer la mise en œuvre des procédures opérationnelles standard nationales en matière de sécurité et d’efficacité aux frontières, Ari Budinato, Chef des services d’immigration de l’aéroport Ngurah Rai de Bali, a déclaré : « L’opération Red Lotus est très importante pour nous. Elle nous a permis de recevoir de nombreuses informations sur les déplacements de personnes indésirables. Notre collaboration avec INTERPOL et l’UE est essentielle, car elle nous aide à empêcher l’entrée sur le territoire balinais de malfaiteurs présumés. »

Cette opération a été menée sous l’égide de l’Initiative de gestion intégrée des frontières d’INTERPOL, avec l’aide du Centre de commandement et de coordination du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation de Singapour.

Francisco Fontan - EU Ambassador to ASEAN

Harold O’Connell, INTERPOL Director of Capacity Building and Training

Ari Budijanto, Head of Ngurah Rai Immigration in Bali

Jaime Hermo Morente, Commissioner of the Bureau of Immigration, Philippines