Projet THB Balkans

Lutte contre la traite d’êtres humains dans les Balkans

Calendrier : de juin 2021 à septembre 2023
Budget : 1 140 000 EUR
Donateur : Ministère fédéral des Affaires étrangères allemand

Contexte

La traite d’êtres humains (THB) est une forme de criminalité lucrative et en pleine croissance qui s’appuie sur le recrutement de victimes par divers moyens, tels que la violence, la tromperie, la contrainte ou la force, aux seules fins d’exploitation.
Les trafiquants utilisent des méthodes de plus en plus élaborées et personnalisées pour cibler et exploiter des personnes vulnérables en vue de s’enrichir, avec un profond mépris de la vie et de la dignité humaines.

Le trafic de migrants est étroitement lié à la traite d’êtres humains. Les réseaux de trafic de migrants exploitent les personnes en quête d’une vie meilleure en facilitant leur entrée illégale dans un pays, puis en les maintenant sous leur joug.

Plusieurs pays des Balkans occidentaux sont doublement touchés par ce phénomène, puisque ce sont à la fois des pays d’origine et des pays de transit pour les migrants. Certains de leurs ressortissants souhaitent émigrer, tandis que des ressortissants d’autres pays traversent la région en vue d’entrer dans l’Union européenne.

Objectifs du projet

Le projet THB Balkans vise à renforcer les capacités d’enquête des services chargés de l’application de la loi dans les pays des Balkans afin de lutter contre la traite d’êtres humains grâce à des formations ciblées, un soutien aux enquêtes, un appui opérationnel et une expertise en analyse criminelle.

L’objectif premier est d’aider les services chargés de l’application de la loi à déceler les affaires de traite d’êtres humains et à démanteler les groupes criminels organisés qui en sont responsables.

Les participants au projet représenteront la police criminelle et des frontières, les coordinateurs THB nationaux, les unités spécialisées, les juges, les procureurs, les Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) INTERPOL et les écoles nationales de police.

Activités menées dans le cadre du projet

À la suite d’une évaluation des besoins de chaque pays, les programmes de formation ci-après seront dispensés en ligne via l’Académie virtuelle d’INTERPOL :

  • Capacités policières d’INTERPOL : Ce module permettra aux participants d’acquérir les compétences et connaissances nécessaires à l’utilisation efficace des bases de données, applications, produits et services d’INTERPOL.
     
  • Genre et criminalité transnationale : Ce module étudie l’impact du genre sur les opérations des services chargés de l’application de la loi, tel que les facteurs de recrutement genré, le profil des auteurs et des victimes, ainsi que les risques particuliers auxquels sont exposés les différents genres. L’objectif est non seulement de déceler les actes criminels, mais également de traiter les victimes en tenant compte de leur genre afin d’éviter la revictimisation.
     
  • SPOC (cours en ligne privé en petits groupes) sur la lutte contre la traite d’êtres humains : Les sujets abordés seront notamment les techniques d’enquête en matière de lutte contre la traite d’êtres humains, les modes opératoires et les cadres juridiques internationaux y afférents.
     
  • Des sessions de formation de formateurs, au cours desquelles les participants sélectionnés seront formés à l’animation de formations nationales auprès d’enquêteurs locaux dans les zones sensibles.

Autres activités :

  • Réunions du Groupe d’experts sur le trafic d’êtres humains (HTEG) ;
  • Soutien aux enquêtes en cours ;
  • Formations nationales ;
  • Sensibilisation et participation à des événements, réunions et conférences externes sur le sujet ;
  • Exercice de simulation en préparation d’une opération sur le terrain à l’aide des capacités policières d’INTERPOL ;
  • Opération régionale visant à déceler les affaires de traite d’êtres humains, à protéger les victimes et à arrêter les auteurs.