Notre rôle dans la lutte contre la traite d’êtres humains

Nous formons et équipons la police pour identifier et enquêter sur les cas de traite des êtres humains

Exploitation sous différentes formes

Nous nous assurons que les forces de police sont formées et équipées pour identifier et enquêter sur les affaires de traite d’êtres humains de toutes formes, dont :

  • aux fins du travail forcé ou de l'esclavage domestique;
  • aux fins de l’exploitation sexuelle ;
  • aux fins d’activités criminelles forcées, comme la mendicité, le pickpocketing ou la criminalité en ligne ;
  • aux fins du prélèvement d’organes.

Protection des enfants

Les mineurs sont particulièrement vulnérables face à la traite, puisqu’ils sont plus facilement manipulés et ne réalisent bien souvent pas être victimes d’une infraction. Certains peuvent avoir le sentiment d’être protégés par leur prétendu employeur, en particulier si des repas et un logement leur sont fournis.

INTERPOL reconnaît le rôle fondamental que jouent les services de la protection de l’enfance, les services sociaux et les ONG de ses pays membres. Nous entretenons une communication régulière et nous les associons à nos activités pour que les enfants bénéficient de l’attention et des soins adéquats pendant les enquêtes et les opérations.

Human trafficking INTERPOL

Réponse d’INTERPOL à la traite d’êtres humains

Nous cherchons à renforcer l’autonomie des forces de police de nos pays membres lors des enquêtes et de la gestion des affaires de traite d’êtres humains. Pour cela, nous nous appuyons sur différents moyens :

  • la formation : acquisition de capacités sur le long terme par le partage des dernières techniques d’enquête et d’interrogatoire des victimes avec les fonctionnaires de police ;
  • les capacités et l’expertise policières d’INTERPOL : outils et systèmes pour le partage mondial des renseignements ;
  • les opérations mondiales : action concrète sur le terrain pour démanteler les réseaux à l’origine de la traite d’êtres humains ;
  • les partenariats : travail intersectoriel pour améliorer les moyens permettant d’identifier, de signaler et d’enquêter sur la traite d’êtres humains ;
  • les événements et conférences : en réunissant les experts du monde entier ;
  • les groupes spécialisés qui se concentrent sur le travail des policiers de première ligne et l’échange d’informations opérationnelles ;
  • les ressources : couvrant les informations générales, la législation internationale, guides et manuels d’application de la loi.

Traite d’êtres humains et trafic de migrants

Le trafic de migrants est une infraction étroitement liée à la traite d’êtres humains.

Dans ce cas, les réseaux de trafic de migrants facilitent l’entrée illégale d’une personne dans un pays dont elle n’est ni une ressortissante ni une résidente permanente. Même si les migrants peuvent également devenir des victimes de la traite d’êtres humains, généralement, le passeur cesse toute relation avec la personne migrante une fois qu’il a été payé.