Desk INTERPOL sur la capacité de lutte contre la cybercriminalité dans la région de l’ASEAN

Favoriser les actions collectives contre la cybercriminalité en Asie du Sud-Est

La région de l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) est le marché de l’internet qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde, les projections montrant que l’économie numérique se développera considérablement au cours des dix prochaines années.

Les technologies numériques font de plus en plus partie de la vie quotidienne dans la région, et il est prévisible que l’incidence de la criminalité augmentera de façon exponentielle. Des criminels particulièrement habiles continueront à tirer parti d’un monde virtuel sans frontières et des difficultés que cela pose aux services chargés de l’application de la loi à l’échelle internationale.

Dans le cadre de sa mission de réduction de l’incidence de la cybercriminalité et de protection des populations pour un monde plus sûr, INTERPOL a créé, en 2018, le Desk INTERPOL sur la capacité de lutte contre la cybercriminalité dans la région de l’ASEAN afin de piloter des actions concertées, fondées sur le renseignement, de lutte contre ce phénomène dans les pays de l’ASEAN par la mise en œuvre d’une structure harmonisée de coordination régionale.

Renforcer le renseignement en matière de cybercriminalité

Des renseignements exacts et obtenus en temps utile sont la pierre angulaire de toute riposte efficace contre une cybercriminalité, qui, par nature, est en évolution constante en termes d’ampleur et de complexité.

Dans le cadre du projet d’INTERPOL relatif aux opérations conjointes contre la cybercriminalité dans la région ASEAN, le Desk ASEAN tire parti des capacités du Centre de fusionnement sur la cybercriminalité et des partenariats public-privé pour fournir aux autorités de la région des renseignements en la matière aux niveaux stratégique, opérationnel et tactique.

L’une des activités essentielles du Desk ASEAN consiste à diffuser aux pays de l’ASEAN des signalements d’activités cybercriminelles – 35 en 2019 –, qui fournissent des renseignements sur des cybermenaces telles que les infections par des logiciels malveillants, les escroqueries aux faux ordres de virement, le cryptominage pirate et les attaques d’écrémage sur le web.

Opérations conjointes de lutte contre la cybercriminalité

Le fait que la cybercriminalité se joue des frontières ainsi que limites de compétence des services chargés de l’application de la loi constituent des obstacles pour les enquêtes et les opérations dans ce domaine.

Le Desk ASEAN vise à surmonter ces obstacles par le renforcement de la coopération régionale et internationale des services chargés de l’application de la loi en coordonnant des opérations conjointes ciblant les toutes dernières cybermenaces. Le secteur privé peut apporter une expertise dans certains domaines spécifiques.

Lors de l’opération Goldfish Alpha en 2019, le Desk ASEAN a coordonné à l’échelle régionale des opérations contre le cryptominage pirate, qui ciblaient les routeurs. En savoir plus sur l’opération et ses résultats.

Encourager une bonne « cyber hygiène »

Eu égard à l’expansion rapide de la cybercriminalité, la prévention est un aspect essentiel de toute stratégie de lutte contre ce type d’activité. À cette fin, le Desk ASEAN encourage une bonne « cyberhygiène » dans toute la région en mettant les populations en mesure de se prémunir contre la cybercriminalité.

Veiller à que la police et les autorités judiciaires soient à même de détecter les infractions en la matière, d’enquêter sur celles-ci et de poursuivre les auteurs est également important pour protéger la société. Le Desk ASEAN travaille donc en étroite collaboration avec d’autres initiatives INTERPOL, telles que le projet de développement des cybercapacités de l’ASEAN (ASEAN Cyber Capacity Development Project – ACCDP), afin que les autorités de la région disposent d’une base de connaissances adéquate dans ce domaine.