Notre mission dans la lutte contre la criminalité financière

Nous fournissons un appui opérationnel permanent et supervisons la coordination des enquêtes afin de contrarier les plans des escrocs.

Notre mission dans ce domaine est double : nous apportons un soutien quotidien à nos pays membres et menons en parallèle des opérations ciblées et des enquêtes communes. Du fait de la nature même de la criminalité financière, nous collaborons régulièrement avec des organisations extérieures à la communauté des services chargés de l’application de la loi.

Nos activités quotidiennes consistent à traiter les demandes et messages reçus des pays membres requérant une assistance en effectuant des vérifications dans nos bases de données afin de fournir des informations utiles aux forces de police nationales en charge de l’enquête et d’identifier des similitudes avec d’autres affaires.

« De nos jours, nous sommes tous susceptibles d’être victimes de la criminalité financière, dont les répercussions, non seulement financières mais aussi psychologiques, sont souvent traumatisantes. » Paul Stanfield, Directeur de la Criminalité organisée et des nouvelles formes de criminalité d’INTERPOL

Renforcement des capacités et formation

Il est de notre devoir de tenir nos pays membres et agents de terrain informés des schémas criminels et modes opératoires complexes actuels, c’est pourquoi nous menons des activités axées sur le renforcement des capacités à l’échelle nationale et régionale. Elles s’adressent non seulement aux officiers de police, mais également aux représentants d’autres services chargés de l’application de la loi, tels que les douanes et les services d’immigration, ou d’organismes publics comme les cellules de renseignement financier et les instances judiciaires.

Conférence mondiale sur la criminalité financière et les cybermonnaies

En raison de la popularité croissante des cybermonnaies et du levier qu’elles représentent pour les groupes criminels, INTERPOL, Europol et le Basel Institute on Governance se relaient pour organiser une conférence mondiale sur les activités criminelles liées aux cybermonnaies, et en particulier le blanchiment d’argent. Chaque année, les participants se réunissent en vue de partager leurs expériences récentes et de consolider les partenariats publics-privés, qui constituent la pierre angulaire de la lutte contre la criminalité financière.

Action, réaction !

L’opération SOGA (acronyme issu de Soccer Gambling) cible les paris illégaux et les activités associées de blanchiment d’argent organisés lors des grandes compétitions internationales de football. Les bookmakers peu scrupuleux, les parieurs et les blanchisseurs d’argent sont identifiés grâce à des recherches approfondies et à l’échange de renseignements, puis sont arrêtés à l’occasion de coups de filet qui affaiblissent fortement les organisations criminelles.

« Les paris illégaux sur le football ont pris une dimension internationale via les plateformes de paris en ligne, souvent situées dans des pays où les paris sportifs sont peu réglementés, ce qui complique considérablement la tâche des autorités de police. »

Lors de la Coupe du monde de football 2018, plus de 14 000 lieux ont été perquisitionnés, 19 000 personnes arrêtées et 142 millions USD saisis.

À ce jour, sept opérations SOGA ont été menées et ont donné lieu à plus de 30 000 arrestations, à la saisie de quelque 57 millions USD en liquide et à la fermeture de plus de 3 700 maisons de jeux clandestines qui géraient près de 8 milliards USD de paris.