Back
|
Print

Traite d’êtres humains

La traite d’êtres humains est une forme de criminalité organisée internationale assimilable à de l’esclavage moderne qui rapporte des milliards de dollars.

Ses victimes sont recrutées et emmenées d’un pays ou d’une région à l’autre par des trafiquants qui utilisent la tromperie ou la contrainte. Elles sont privées de leur autonomie, de leur liberté de mouvement et de leur libre-arbitre, et soumises à différentes formes de maltraitance physique et psychologique.

Il existe trois formes principales de traite d’êtres humains :

  • La traite aux fins de travail forcé ;
  • La traite aux fins d’exploitation sexuelle ;
  • Le trafic d’organes. 

À cela vient s’ajouter un phénomène étroitement lié : le trafic de migrants, qui voit des malfaiteurs faciliter, afin d’en tirer un avantage financier ou matériel, l’entrée illégale de personnes dans des pays dont elles ne sont ni des ressortissants ni des résidents permanents. Une fois payée l’intégralité de la somme due pour le passage, la relation entre le migrant et le trafiquant prend généralement fin.

La réponse d’INTERPOL

La traite d’êtres humains est un crime au regard du droit international et de nombreux systèmes juridiques nationaux et régionaux. Étant donné la complexité de ce problème, plusieurs stratégies doivent être mises en place à différents niveaux afin de limiter ce phénomène.

  • Opérations et projets – Actions concrètes sur le terrain visant à démanteler les réseaux de traite d’êtres humains ;
  • Outils INTERPOL – Outils techniques et systèmes informatiques permettant d’échanger des informations à l’échelle mondiale ;
  • Partenariats – Renforcer notre approche en œuvrant dans différents secteurs ;
  • Événements et conférences – Réunir des experts du monde entier.

Nous avons compilé un certain nombre de ressources : des informations d’ordre général ou relatives à la législation internationale, ainsi que des guides et manuels à l’intention des services chargés de l’application de la loi.

News
27 mars 2017

UAE pledges EUR 50 million to support seven key INTERPOL projects


12 mars 2017

Effective information sharing on violent extremism can save lives – INTERPOL Chief


06 mars 2017

Securing borders across ASEAN focus of INTERPOL training in Myanmar


07 décembre 2016

Opération INTERPOL de contrôles aux frontières dirigée contre les réseaux de criminalité organisée dans toute l’Afrique de l’Ouest


21 octobre 2016

Human trafficking focus of INTERPOL conference


28 septembre 2016

L’identification des cybermalfaiteurs au cœur des débats de la conférence INTERPOL-Europol


19 septembre 2016

Une conférence pour élaborer la réponse mondiale à apporter aux atteintes à la propriété intellectuelle


28 juillet 2016

More than 2,700 human trafficking victims rescued in INTERPOL-coordinated operation


12 juillet 2016

1 500 policiers engagés dans une opération ciblant les réseaux criminels en Afrique orientale et australe


05 juillet 2016

Regional and global security focus of INTERPOL Chief mission to El Salvador


18 mai 2016

Les migrations et la protection des frontières au centre des débats de la conférence européenne d’INTERPOL


17 mai 2016

Le trafic de migrants est une « entreprise multinationale », indique un rapport conjoint


25 mars 2016

Namibian President discusses global security issues with INTERPOL Secretary General


18 mars 2016

Border security focus of INTERPOL training under EU-ASEAN programme


23 février 2016

INTERPOL and Europol take steps against organized crime behind migrant smuggling


15 février 2016

Arrestation de malfaiteurs et saisie de stupéfiants, d’armes à feu et d’or lors d’une opération frontalière d’INTERPOL en Afrique de l’Ouest


« L’expression « traite des personnes » désigne le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force […] aux fins d’exploitation. »

Protocole additionnel à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, Palerme, 2000

#Sextortion interview with Michael Moran, #INTERPOL Assistant Director, Human Trafficking & Child Exploitation