Back
|
Print

Le Réseau d’information balistique d’INTERPOL (IBIN)

Ibin_banner

Un problème mondial nécessitant une réponse connectée

Les infractions avec usage d’arme à feu se recouvrent partiellement avec d’autres domaines de criminalité, parmi lesquels la corruption, la criminalité environnementale, le trafic d’êtres humains, la piraterie maritime, la criminalité organisée et le terrorisme.

Le Réseau d’information balistique d’INTERPOL est utilisé pour partager des informations sur les armes et les douilles liées à la commission d’une infraction et découvertes :

  • à moins de 80 kilomètres d’une frontière internationale ;
  • par des agents des douanes ou des services chargés des contrôles aux frontières ;
  • sur des individus soupçonnés de trafic de tout type de marchandise (stupéfiants, documents, armes, etc.) ;
  • par lot de trois armes au moins ;
  • en liaison avec des activités terroristes ;
  • sur des personnes résidant dans un autre pays.

IBIN est le seul réseau d’échange international de données balistiques à grande échelle au monde. Il permet à la police d’exploiter de nouvelles pistes à partir de la comparaison de données balistiques et d’effectuer des recoupements entre des scènes de crime apparemment sans aucun lien dans différents pays.

En matière d’armes à feu, les éléments de preuve ne connaissent pas de frontières : IBIN a mis en évidence d’innombrables liens entre des scènes de crime liées à l’usage de ces armes dans différents pays.

Pays membres actuels IBIN

Pays IBIN

Pour plus d’informations concernant le Réseau d’information balistique d’INTERPOL ou d’autres aspects du Programme INTERPOL sur les armes à feu, veuillez utiliser les liens électroniques ci-dessous.