Back
|
Print

Atteintes à l’environnement

Les atteintes à l’environnement constituent un problème international grave dont l’ampleur ne cesse de croître et qui revêt des formes très diverses. D’une façon générale, la criminalité liée aux espèces sauvages se définit comme l’exploitation illégale de la flore et la faune sauvages, tandis que la criminalité liée à la pollution correspond au commerce et au rejet de déchets ou de ressources toxiques au mépris des législations nationales et du droit international.

Outre ces infractions manifestes que l’on connaît à l’heure actuelle, de nouvelles formes de criminalité environnementale sont en train de voir le jour, telles que le commerce des émissions de dioxyde de carbone et la criminalité liée à la gestion de l’eau.

Réseaux criminels organisés

Les atteintes à l’environnement ne connaissent pas de frontières et peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’économie, la sécurité voire l’existence d’un pays. Dans de nombreux cas, les infractions relevant de la criminalité liée aux espèces sauvages ou à la pollution sont commises par des réseaux criminels organisés attirés par les faibles risques et les importants bénéfices associés à ce type d’activités.

Les itinéraires empruntés pour le trafic transnational et transcontinental d’espèces sauvages sont souvent identiques à ceux utilisés pour le trafic d’armes, de stupéfiants et d’êtres humains. En effet, les atteintes à l’environnement vont souvent de pair avec d’autres infractions – faux passeports, corruption, blanchiment d’argent ou meurtre.

La réponse d’INTERPOL

À l’heure de la mondialisation, il est nécessaire de mettre en place une stratégie internationale pour combattre cette forme de criminalité. Étant la seule organisation dont la mission consiste à centraliser et à traiter les informations criminelles au niveau mondial, INTERPOL est idéalement placé pour mener ce combat.

L’équipe chargée du Programme INTERPOL sur les atteintes à l’environnement :

Le Groupe de travail d’INTERPOL sur la criminalité liée aux espèces sauvages et le Groupe de travail d’INTERPOL sur la criminalité liée à la pollution rassemblent des enquêteurs du monde entier pour les amener à échanger des informations et à concevoir des projets ciblant des domaines particuliers de la criminalité de l’environnement.

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus