All news
|
Print
21 novembre 2018

L’Assemblée générale d’INTERPOL élit Kim Jong Yang nouveau Président de l’Organisation

DOUBAÏ (Émirats arabes unis) – Les délégués présents à l’Assemblée générale d’INTERPOL ont élu M. Kim Jong Yang, de la République de Corée, nouveau Président de l’Organisation.

« Notre monde fait aujourd’hui face à des changements sans précédent qui représentent d’énormes défis pour la sécurité et la sûreté publiques. Pour les surmonter, nous avons besoin d’une vision claire : il nous faut bâtir une passerelle vers l’avenir », a déclaré M. Kim, s’engageant à veiller à ce que les pays membres qui en ont le plus besoin reçoivent l’entier soutien de l’ensemble des capacités policières d’INTERPOL.

M. Kim apporte à sa fonction une vaste expérience du travail de police sur le plan national et international. Vice-président pour l’Asie de l’Organisation depuis 2015, il avait occupé la fonction de Chef du Bureau central national INTERPOL de Séoul de 2011 à 2012.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, plus haut fonctionnaire à temps complet de l’Organisation et chargé de superviser la gestion courante du Secrétariat général d’INTERPOL, a salué la nomination de M. Kim.

« M. Kim possède de nombreuses années d’expérience de notre gouvernance et je me réjouis à la perspective de travailler avec lui pour apporter à nos pays membres le meilleur soutien possible dans cet environnement sécuritaire mondial dynamique et en mutation », a déclaré le chef d’INTERPOL.

M. Kim exercera les fonctions de Président durant deux ans, jusqu’en 2020. Si le Président est généralement élu pour une période de quatre ans, M. Kim termine le mandat de l’ancien Président, M. Meng Honwei (Chine), qui a démissionné en octobre 2018.

L’Assemblée générale élit démocratiquement le Président et les autres membres du Comité exécutif suivant le principe « un pays, une voix », selon lequel chaque voix a un poids égal.

Le rôle du Président consiste à présider chaque année l’Assemblée générale et les trois sessions du Comité exécutif. Celui du Comité exécutif est de surveiller l’exécution des décisions de l’Assemblée générale.

Réunie en sa 87ème session à Doubaï (Émirats arabes unis) du 18 au 21 novembre, l’Assemblée générale a rassemblé environ 1 000 hauts responsables des services chargés de l’application de la loi de 180 pays. Ils y ont débattu d’un certain nombre de questions relatives à l’action policière, telles que les menaces que représentent les technologies pour la police et les perspectives qu’elles lui offrent, et y ont pris des décisions d’ordre institutionnel.

L’Assemblée a également élu six nouveaux membres au Comité exécutif, qui en comporte 13 et donne des conseils et des orientations à l’Organisation. Les délégués sont généralement nommés pour trois ans, dans le respect d’un équilibre régional. Les nouveaux membres sont les suivants :

  • M. Néstor Roncaglia (Argentine, Vice-Président pour les Amériques)
  • M. Destino Pedro (Angola, Délégué pour l’Afrique)
  • M. Gilles Michaud (Canada, Délégué pour les Amériques)
  • M. Ahmed Nasser Al-Raisi (Émirats arabes unis, Délégué pour l’Asie)
  • M. Noboru Nakatani (Japon, Délégué pour l’Asie)
  • Mme Jannine van den Berg (Pays-Bas, Déléguée pour l’Europe)

L’Assemblée générale a également approuvé l’adhésion de deux nouveaux pays, Kiribati et Vanuatu, portant ainsi à 194 le nombre de pays membres.

87ème Assemblée générale

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus