All news
|
Print
23 octobre 2018

Vente en ligne de produits pharmaceutiques illicites : 500 tonnes saisies lors d’une opération d’envergure mondiale

SINGAPOUR – Faux médicaments anticancéreux, antalgiques contrefaits, seringues médicales illicites : ce n’est là qu’un aperçu des médicaments et produits potentiellement mortels saisis lors de l’opération Pangea XI d’INTERPOL.

Les services de police et de douane et les autorités de contrôle sanitaire de 116 pays ont ciblé la vente en ligne illicite de médicaments et de produits médicaux, ce qui a permis 859 arrestations dans le monde entier et la saisie de produits pharmaceutiques potentiellement dangereux d’une valeur de 14 millions d’USD.

Ciblant l’utilisation des services postaux et de messagerie par les réseaux criminels organisés, l’opération a permis la fermeture de 3 671 liens Internet renvoyant à des sites Web, à des pages de réseaux sociaux et à des places de marché en ligne.

Près d’un million de colis ont été inspectés durant la semaine d’action (9 - 16 octobre 2018), et 500 tonnes de produits pharmaceutiques illicites ont été saisies à travers le monde.

Parmi ces produits figuraient des anti-inflammatoires, des antalgiques, des traitements des troubles de l’érection, des hypnotiques et des sédatifs, des stéroïdes anabolisants, des comprimés amaigrissants et des médicaments contre le VIH, la maladie de Parkinson et le diabète. Plus de 110 000 dispositifs médicaux, parmi lesquels des seringues, des lentilles de contact, des prothèses auditives et des instruments chirurgicaux, ont également été saisis.

Démantèlement de réseaux criminels

Si les colis saisis ont été plus nombreux cette année que lors des opérations Pangea précédentes, la quantité de médicaments saisis a quant à elle été inférieure. Pour M. Jürgen Stock, Secrétaire Général d’INTERPOL, cela indique que les opérations atteignent leurs objectifs.

« Les efforts conjugués de la police, des douanes et des autorités de contrôle sanitaire ont forcé les malfaiteurs responsables des pharmacies en ligne illicites à changer de mode opératoire.

Les malfaiteurs, qui s’efforcent d’éviter les contrôles plus stricts devenus la norme dans de nombreux pays à la suite des opérations Pangea, expédient désormais des colis contenant des quantités moindres de comprimés. Cependant, les résultats obtenus cette année attestent une nouvelle fois les succès enregistrés sur le plan mondial s’agissant d’empêcher des produits potentiellement mortels de parvenir à des clients sans méfiance », a déclaré M. Stock.

En Pologne, les autorités ont découvert des pilules contraceptives de contrefaçon dissimulées dans des boîtiers de DVD, tandis qu’en Irlande, des somnifères illicites ont été découverts dans un livre évidé.

Des malfaiteurs ont également cherché à masquer leurs agissements en faisant passer les marchandises expédiées pour des articles authentiques. Par exemple, plus de quatre millions de comprimés d’ibuprofène sans marque ou indication d’aucune sorte ont été saisis en Argentine où ils avaient été déclarés en tant qu’échantillons, et le Royaume-Uni a découvert quelque 150 000 comprimés d’un puissant somnifère dans des chargements déclarés comme étant des vêtements, de la literie et des produits alimentaires.

Collaboration internationale

Les dispositifs médicaux de contrefaçon saisis durant l’opération incluaient 737 instruments de chirurgie cardiaque périmés qui avaient été introduits clandestinement en ex-République yougoslave de Macédoine.

« La population doit avoir l’assurance que les médicaments qu’elle prend sont à la fois sûrs et efficaces. Pour assurer la sécurité de nos citoyens, il faut que les malfaiteurs qui se livrent à la vente de médicaments contrefaits soient identifiés et traduits en justice. Nous sommes fiers de participer à l’opération Pangea XI grâce à laquelle cela est devenu réalité », a déclaré M. Gjoko Tanasoski, Directeur Général de l’administration des douanes de l’ex-République yougoslave de Macédoine.

INTERPOL a coordonné cette opération avec le soutien de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), du Forum permanent sur la criminalité pharmaceutique internationale (PFIPC), du Heads of Medicines Agencies Working Group of Enforcement Officers (HMA WGEO), d’Europol, du Pharmaceutical Security Institute (PSI), ainsi que de Twitter, de Facebook et des sociétés de cartes de paiement.

« Internet est devenu un instrument de premier plan pour la distribution de médicaments dangereux, et une collaboration internationale est essentielle pour protéger la population contre ces risques. Les clients, les vendeurs et les sociétés de paiement sont souvent situés en différents points du globe, d’où l’importance d’une coopération mondiale pour lutter contre une activité criminelle qui ignore les frontières », a déclaré M. Derek Fitzgerald, Responsable de la branche Conformité de Medsafe, l’autorité néo-zélandaise de sécurité des médicaments et dispositifs médicaux.

Cette opération a également permis de sensibiliser le public aux dangers potentiels de l’achat de produits pharmaceutiques en ligne, à l’aide de vidéos, de brochures, d’expositions et d’actions de communication dans les hôpitaux et les écoles.

Pays participants

Afghanistan; Albania; Angola; Antigua and Barbuda; Argentina; Armenia; Australia; Austria; Azerbaijan; Bangladesh; Bahrain; Belarus; Belgium; Belize; Benin; Bhutan; Bolivia; Bosnia & Herzegovina; Bulgaria; Burundi; Cambodia; Canada; Cameroon; Chile; China; Colombia; Comores; Costa Rica; Croatia; Cuba; Cyprus; Czech Republic; Denmark; Dominican Republic; Ecuador; El Salvador; Egypt; Estonia; Ethiopia; Fiji; Finland; France; Former Yugoslav Republic of Macedonia; Georgia; Germany; Ghana; Greece; Guatemala; Hungary; India; Indonesia; Iran; Ireland; Israel; Italy; Japan; Jordan; Kenya; Korea; Kuwait; Kyrgyzstan; Laos; Latvia; Lebanon; Liechtenstein; Lithuania; Luxembourg; Malaysia; Maldives; Mali; Mexico; Moldova; Mongolia; Montenegro; Morocco; Mozambique; Myanmar; Namibia; Nepal; Netherlands; New Zealand; Nicaragua; Nigeria; Norway; Pakistan; Paraguay; Peru; Philippines; Poland; Portugal; Qatar; Romania; Russia; Saudi Arabia; Senegal; Serbia; Seychelles; Singapore; Slovakia; Slovenia; South Africa; Spain; Sri Lanka; Sweden; Switzerland; Thailand; Timor-Leste; Turkmenistan; Uganda; Ukraine; United Kingdom; United States of America; Uruguay; Uzbekistan; Vietnam; Zambia

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus