All news
|
Print
12 mars 2018

INTERPOL lance une initiative pour renforcer la sécurité en Afrique

I-ONE : développement du réseau opérationnel d’INTERPOL

LYON (France) – Les Chefs de police régionaux africains et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, ont lancé une initiative INTERPOL visant à renforcer le rôle de l’Afrique en matière de lutte contre la criminalité au niveau mondial en améliorant sa capacité à partager et à recevoir des informations de police.

Le lancement d’I-ONE a été l’occasion pour les quatre Chefs de police régionaux africains et les hauts responsables d’INTERPOL de souligner à quel point il est important de donner aux Bureaux centraux nationaux (B.C.N.) africains les moyens de mieux relever les défis en matière de criminalité et de faire face aux menaces sécuritaires en Afrique.

Les Chefs de police, qui ont également rencontré les Chefs des Bureaux régionaux africains d’INTERPOL, dirigent les quatre organisations de police régionales africaines : de l’Afrique centrale (CCPAC), l’Afrique de l’Est (OCCPAE), l’Afrique australe (SARPCCO) et l’Afrique de l’Ouest (CCPAO).

De nouveaux équipements, des B.C.N. plus forts, une sécurité accrue

L’initiative I-ONE débutera en Afrique avec la modernisation de 31 B.C.N. sélectionnés dans toutes les régions du continent africain, et consistera à doter ces Bureaux de nouveaux équipements afin qu’ils puissent mieux tirer parti des services et des capacités d’INTERPOL en matière de police.

Les postes-frontières étant des lieux clés de détection des malfaiteurs lors de leurs déplacements, I-ONE aidera les B.C.N., une fois modernisés, à ouvrir l’accès à I-24/7 – le réseau mondial de communication policière sécurisée d’INTERPOL – aux policiers de première ligne dans les aéroports et les ports maritimes ainsi qu’aux points de passage frontaliers terrestres.

Ces agents pourront ainsi facilement consulter des informations de police essentielles dans les bases de données d’INTERPOL, ce qui leur permettra en un instant de repérer des malfaiteurs ou de détecter des activités criminelles.

Réaffirmer l’engagement d’INTERPOL en faveur de l’Afrique

Le Secrétaire Général Stock a déclaré que l’initiative I-ONE se traduira par des B.C.N. africains bien équipés et bien formés qui seront en mesure d’aider leurs forces de police nationales à lutter contre la criminalité transnationale panafricaine.

« Avec I-ONE, les policiers africains vont pouvoir coopérer, non seulement au niveau régional mais dans toute l’Afrique, afin que, dans l’intérêt de la sécurité régionale et mondiale, aucun d’entre eux ne se laisse distancer », a-t-il déclaré.

Le représentant du Président du CCPAC, M. Kolsala Sirandi Ongtoin a délivré le message suivant : « Il ne peut y avoir de sécurité dans le monde que si tous les pays disposent de solides capacités policières, d’un niveau équivalent. I-ONE apporte aux pays membres d’INTERPOL qui en ont besoin les équipements nécessaires à une coopération policière internationale efficace, quels que soient leur situation financière et leur niveau de développement. »

« Le renouvellement des équipements incitera les B.C.N. à utiliser davantage les services d’INTERPOL et favorisera par là même l’alimentation des bases de données de l’Organisation en renseignements provenant des polices africaines, lesquels sont essentiels à la prévention du terrorisme, de la criminalité organisée et de la cybercriminalité », a indiqué le représentant du Président de l’OCCPAE, M. Fred Yiga.

Des frontières mieux protégées pour une sécurité accrue

« Le renforcement de la sécurité aux frontières étant la première ligne de défense pour empêcher les déplacements des malfaiteurs d’un pays à l’autre, I-ONE améliore les capacités des B.C.N. africains et leur prépare ainsi le terrain afin qu’ils puissent coordonner un contrôle systématique et automatique des voyageurs », a déclaré le Président de la SARPCCO, M. Alfredo Eduardo Mingas.

Comme l’a souligné le Président du CCPAO, M. Teko Mawuli Koudouovoh : « Au bout du compte, toute infraction est transfrontalière par nature. I-ONE va nous aider à collaborer plus que nous l’avons fait jusqu’à présent, par l’intermédiaire de nos B.C.N. respectifs, qui vont désormais donner la pleine mesure de leurs capacités aux fins de l’élucidation d’affaires criminelles nationales et transnationales. »

Investir en Afrique

Financée par un investissement d’INTERPOL de 2 millions d’EUR, l’initiative I-ONE vise à moderniser les B.C.N. grâce au renouvellement de leurs équipements informatiques et au renforcement de leurs capacités.

Elle vise non seulement à renforcer chacun de ces Bureaux, mais aussi à créer un réseau de B.C.N. plus solide et à améliorer la sécurité dans la région, avec l’appui des Bureaux régionaux africains d’INTERPOL.

I-ONE sera mis en œuvre sur une durée de 21 mois (d’avril 2018 à décembre 2019) dans 31 pays africains ne recevant actuellement de soutien d’aucun autre projet à financement externe.

Notre site utilise des cookies pour assurer un bon fonctionnement technique, recueillir des statistiques et permettre un partage sur les plateformes de réseaux sociaux.

En savoir plus