All news
|
Print
26 octobre 2017

La manipulation des compétitions sportives au centre d’une formation organisée conjointement par INTERPOL et le CIO en Afrique de l’Ouest

DAKAR (Sénégal) – Une série d’ateliers sur la manipulation des compétitions sportives a été organisée en Afrique de l’Ouest par INTERPOL et le Comité international olympique (CIO).

Le premier, un Atelier régional sur l’intégrité dans le sport (25 octobre), a rassemblé plus de 50 représentants des services chargés de l’application de la loi, des pouvoirs publics, des organismes de pari et des associations sportives du Cameroun, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Sénégal, afin de les aider à relever les défis criminels que constituent la manipulation des compétitions et les autres menaces qui pèsent sur l’intégrité du sport.

La formation a été dispensée par INTERPOL, le CIO et la Française des Jeux (FDJ). Étaient présents le président du Comité national olympique du Sénégal, M. Mamadou D. Ndiaye, ainsi que l’ancien président de la Commission d’éthique du CIO, M. Youssoupha Ndiaye, et M. Seydina Bocar Yague, Directeur général de la Police judiciaire sénégalaise.

En ouverture de l’événement, M. Yague a souligné l’importance de créer des synergies entre toutes les parties prenantes. « Le terme ‘intégrité dans le sport’ ne doit pas être employé à la légère. Le trucage de matchs est un défi mondial de tous les instants. Du fait des importantes sommes d’argent en jeu dans les paris légaux et illégaux, nous devons être conscients qu’aucune organisation ne peut venir à bout à elle seule du problème. »

M. Paul Stanfield, Directeur chargé de la Criminalité organisée et des nouvelles formes de criminalité au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, a déclaré : « Les infractions dans le sport ne connaissent pas les frontières internationales et génèrent d’énormes profits qui sont ensuite réinjectés dans d’autres activités illégales. Faisant fond sur notre partenariat avec le CIO, une stratégie de prévention coordonnée pour préserver le sport de la manipulation des compétitions est vitale, et doit associer diverses parties prenantes aux niveaux national, régional et mondial. »

Dans le sillage de l’atelier régional, des réunions pour l’établissement de partenariats ont été organisées le 26 octobre à l’intention des représentants des cinq pays participants.

Ces réunions favorisent la collaboration et une approche concertée entre les hauts représentants des services chargés de l’application de la loi, de divers organismes sportifs, de la justice, de l’industrie du pari et d’autres acteurs s’agissant de prévenir l’infiltration du crime dans le sport.

Elles permettent également d’aider les pays à mettre en place des stratégies concrètes et les mécanismes de coopération nationaux, régionaux et internationaux nécessaires pour prévenir la manipulation des compétitions et enquêter sur les faits en relevant.

INTERPOL et le CIO ont signé un protocole d’accord en janvier 2014. Depuis, les deux organisations ont élargi le périmètre de leurs activités communes, notamment par une étroite collaboration lors des Jeux olympiques et dans le domaine du renforcement des capacités au niveau mondial, dans le cadre d’un Programme conjoint de renforcement des capacités en matière d’intégrité dans le sport dans le monde.