All news
|
Print
26 septembre 2017

Le Président Xi Jinping ouvre l’Assemblée générale d’INTERPOL

BEIJING (Chine) – L’Assemblée générale d’INTERPOL, principal cadre de discussion des services chargés de l’application de la loi au niveau mondial, a été officiellement ouverte par le Président chinois, M. Xi Jinping, à Beijing.

Avec près d’un millier de participants venus de 156 pays, ce qui en fait l’une des Assemblées générales les plus imposantes de l’histoire de l’Organisation, cette conférence d’une durée de quatre jours (26 - 29 septembre) sera pour les guides d’opinion de la communauté policière l’occasion de nouer des alliances opérationnelles en vue de combattre les menaces criminelles d’aujourd’hui et de demain.

Les participants, au nombre desquels figurent 62 chefs de police ainsi que plus de 30 ministres de la Sécurité, de l’Intérieur et de la Justice, vont se pencher sur un certain nombre de grandes questions, dont celle de l’importance, pour les policiers de première ligne, d’avoir accès en temps réel aux données relatives à l’action policière mondiale par l’intermédiaire d’une plateforme neutre unique.

Cette nécessité a été mise en évidence pas plus tard que ce mois-ci par l’arrestation de deux combattants terroristes étrangers faisant l’objet de notices rouges – c’est-à-dire d’avis de recherche internationaux – à la suite de vérifications effectuées dans les bases de données d’INTERPOL par des agents chargés des contrôles aux frontières en Afrique de l’Ouest.

Dans son discours adressé aux délégués, le Président Xi a souligné le caractère essentiel de la coopération pour la sécurité et la sûreté des citoyens partout dans le monde.

« Aucun pays ne peut s’assurer à lui seul une sécurité absolue. La Chine est prête à coopérer et collaborer étroitement avec les Membres d’INTERPOL et les organisations internationales afin de prendre une part active à la sauvegarde de la sécurité mondiale et d’apporter une contribution nouvelle et accrue à la paix et au développement de l’humanité », a déclaré le Président Xi.

« La Chine a participé activement à la coopération mondiale des services chargés de l’application de la loi et à la gouvernance mondiale sur les questions de sécurité. Elle a résolument soutenu la lutte internationale contre le terrorisme, s’est associée à la coopération mondiale en matière de lutte contre la cybercriminalité, a collaboré avec les autres pays à la remise de malfaiteurs en fuite ainsi qu’à la lutte contre la fraude téléphonique et d’autres types d’infractions », a ajouté le Président Xi.

Donnant un aperçu de quelques-uns des défis auxquels la police doit faire face, le Président d’INTERPOL, M. Meng Hongwei, a déclaré : « La coopération est inscrite dans les gènes de l’Organisation, tout comme la neutralité est son artère vitale. Nous devons tenir à l’esprit de coopération et de neutralité autant que nous tenons à nos vies ».

« La sécurité est un besoin fondamental pour la survie de l’homme, elle est le dénominateur commun de tous les pays. Les infractions que nous voyons commettre ne peuvent plus être combattues avec succès par un pays agissant isolément. Il est impératif que les services de police s’aident mutuellement car cela signifie nous aider nous-mêmes », a conclu le Président Meng.

Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, a indiqué qu’à l’heure où les ressources des services nationaux de police sont sollicitées comme jamais auparavant, il est essentiel de tirer le meilleur parti des réseaux de confiance existants au niveau régional comme au niveau international.

« Chaque enregistrement supplémentaire partagé par-delà les frontières ouvre une nouvelle possibilité, mais toute information qu’on laisse inexploitée crée un nouveau risque », a déclaré le Secrétaire Général Stock.

« Alors que les criminels et les terroristes continuent de mettre à profit toute faille pouvant l’être, la communauté des services chargés de l’application de la loi doit rester adaptable et utiliser la moindre ressource disponible pour répondre à ces menaces qui ne cessent d’évoluer », a conclu M. Stock.

Le Secrétaire Général Stock a attiré l’attention sur les résultats obtenus à la suite de vérifications effectuées dans les bases de données d’INTERPOL au cours des deux dernières semaines seulement, à savoir notamment :

  • l’identification de 185 mineurs victimes d’abus sexuels ;
  • 40 identifications internationales à la suite de comparaisons d’empreintes digitales liées à des infractions, entre autres des vols, des escroqueries et des meurtres ;
  • la détection, dans un aéroport européen, d’un passeport syrien volé vierge par des groupes terroristes de la province d’Idlib ;
  • plus de 300 arrestations dans le cadre d’une opération visant le trafic de drogues dans la région Asie-Pacifique.

Les délégués présents à l’Assemblée générale seront informés des nouveaux développements des trois programmes de lutte de l’Organisation contre les menaces mondiales : Antiterrorisme, Criminalité organisée et nouvelles formes de criminalité, et Cybercriminalité. Ils examineront également de nouveaux critères et une nouvelle procédure concernant l’adhésion à INTERPOL.

Les conclusions d’une étude sur la question de l’adhésion réalisée par M. Hans Corell, un ancien Secrétaire Général adjoint aux affaires juridiques et Conseiller juridique de l’Organisation des Nations Unies, seront en outre présentées aux délégués en vue d’un vote.

Il existe actuellement deux demandes d’adhésion à INTERPOL : celle de l’État de Palestine et celle des Îles Salomon.