All news
|
Print
28 mars 2017

Un forum pour définir une approche plus unie de la lutte contre les menaces pesant sur la sécurité mondiale

ABOU DHABI (Émirats arabes unis) – Face aux liens de plus en plus étroits entre le terrorisme, la criminalité organisée et la cybercriminalité, des hauts responsables gouvernementaux, des chefs de police et des acteurs majeurs du secteur privé se réunissent afin de définir l’approche à adopter pour relever plus efficacement ces défis.

Le Forum « Unity for Security » (L’unité pour la sécurité), d’une durée de trois jours (du 28 au 30 mars), a pour but d’axer la réflexion et l’action des ministres, des chefs de police et des représentants du secteur privé sur leurs rôles et leurs responsabilités en ce qui concerne l’amélioration de la sécurité mondiale.

Les débats s’articuleront autour de sept projets d’INTERPOL – financés par une contribution des Émirats arabes unis d’un montant de 50 millions d’EUR – consacrés à l’antiterrorisme, à la cybercriminalité, au patrimoine culturel, aux groupes vulnérables, à la criminalité liée aux véhicules, aux stupéfiants et aux marchandises illicites.

Les domaines d’action ciblés par ces projets sont les suivants :

  • Mise au point d’une nouvelle application mobile à l’usage de la police, des douanes et des collectionneurs privés, leur permettant de vérifier si une œuvre d’art est signalée volée à INTERPOL ;
  • Création de pôles antiterroristes régionaux chargés d’aider les pays membres à identifier les terroristes et à mettre au jour leurs déplacements, leur présence sur Internet, leurs armes, leur matériel et leur financement ;
  • Recensement des domaines offrant des possibilités d’accroissement de la coopération avec le secteur privé en matière de lutte contre la criminalité liée aux véhicules, s’agissant notamment des « voitures connectées » ;
  • Mise en place d’une plateforme d’échange d’informations en temps réel et d’analyse permettant à INTERPOL et aux utilisateurs autorisés dans le monde entier d’effectuer des recherches et des analyses concernant la cybercriminalité.

Chacun des sept projets comprend un volet relatif à la formation, au renforcement des capacités et à la création de réseaux de spécialistes, afin que la dimension mondiale d’INTERPOL et ses capacités policières puissent être exploitées au maximum.

En ouvrant officiellement le forum, le Cheikh Saif bin Zayed al Nahyan, Lieutenant-général, Vice-Premier ministre et Ministre de l’Intérieur, a déclaré : « Le Cheikh Zayed aujourd’hui disparu avait compris l’importance de l’épanouissement des ressources humaines grâce à un développement global, et de l’accès des peuples à la qualité de la vie, à la prospérité et au bien-être, en mettant en place une infrastructure moderne et évoluée, en œuvrant en faveur de l’éducation et de la santé, en se projetant dans l’avenir et en contribuant à l’instauration d’un environnement propice à la créativité et à l’innovation ».

Son Altesse a également mis l’accent sur l’engagement des Émirats arabes unis en faveur de la réussite du forum et vivement encouragé les délégués à soutenir l’action d’INTERPOL en matière de lutte contre la criminalité.

Reconnu pour son rôle dans l’action policière mondiale par des organismes internationaux et régionaux tels que les Nations Unies, le Conseil de coopération du Golfe, l’ANASE, l’Union africaine et l’Union européenne, l’organisation mondiale de police offre un cadre idéal pour mener de front la lutte contre les menaces que font planer la criminalité transnationale et le terrorisme.

« Les menaces auxquelles nous devons faire face aujourd’hui s’autoalimentent, sont rapides, mouvantes et interdépendantes, et elles sollicitent et mobilisent comme jamais les ressources policières », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock.

« La criminalité et le péril terroriste que nous connaissons n’ont jamais présenté une telle complexité, ce qui engendre des défis de taille pour les services chargés de l’application de la loi.

« Nous devons mieux unir les forces et simplifier les processus entre les secteurs public et privé. Le présent forum constitue le cadre idéal pour réévaluer nos rôles respectifs et tracer la voie d’un renforcement de la coopération à l’avenir », a conclu le chef d’INTERPOL.

Le Président de la Fondation INTERPOL pour un monde plus sûr, M. Elias Murr, a insisté sur le fait que tous les secteurs sont concernés par la question de la sécurité.

« Le terrorisme n’a pas de religion, de pays, de cause ou d’identité. Le monde, représenté par chaque nation, État et religion, n’a d’autre choix que celui d’affronter et d’éliminer le terrorisme », a déclaré M. Murr.

« Aujourd’hui, il est temps de passer à l’action et d’avancer dans le cadre d’une nouvelle stratégie mondiale. Le temps est venu pour le monde de ne plus être seulement réactif, mais proactif », a-t-il conclu.

Placé sous le haut patronage de Son Altesse le Cheikh Khalifa bin Zayed al Nahyan, Président des Émirats arabes unis, « Unity for Security » est un forum organisé par INTERPOL en partenariat avec le gouvernement des Émirats arabes unis et la Fondation INTERPOL pour un monde plus sûr.