All news
|
Print
14 juin 2016

INTERPOL souscrit au nouveau Guide de terminologie sur l’exploitation sexuelle des enfants et les abus pédosexuels

GENÈVE (Suisse) – Un groupe de travail interinstitutionnel mondial publie un Guide de terminologie pour la protection des enfants victimes d’exploitation et d’abus sexuels, marquant une étape importante pour le renforcement de la collaboration dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants et les abus pédosexuels.

Ce guide de terminologie, également appelé Guide de Luxembourg, donne des conseils sur la manière d’aborder le lexique complexe des termes couramment utilisés pour évoquer l’exploitation sexuelle des enfants et les abus pédosexuels.

Le guide formule des recommandations précises sur les termes qu’il convient d’utiliser, commentant notamment l’utilisation de termes tels que « pornographie enfantine », « tourisme sexuel impliquant des enfants » et « prostitution enfantine ».

INTERPOL se félicite de l’adoption d’une terminologie harmonisée et reconnue internationalement dans ce domaine, surtout dans le contexte de l’action des services chargés de l’application de la loi, et en particulier de l’identification des victimes.

Son Unité chargée des Groupes vulnérables a toujours œuvré en faveur de l’utilisation d’une terminologie appropriée pour éviter la banalisation des abus pédosexuels et de l’exploitation sexuelle des enfants.

Afin de veiller à ce que les policiers « parlent le même langage » dans la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, l’Organisation suivra les préconisations de ce guide de bonnes pratiques et recommandera son utilisation aux services chargés de l’application de la loi de ses 190 pays membres.

Le guide sera mis à la disposition de tous les grands services et organisations de protection de l’enfance dans le monde entier, ainsi que des législateurs et des médias. Il vise à forger un consensus sur des concepts essentiels pour accroître le recueil de données et la coopération interinstitutionnelle, intersectorielle et internationale.

Le guide est disponible sur www.LuxembourgGuidelines.org et sera traduit en français et en espagnol.

Membres du group de travail interinstitutions

Le Comité africain d’experts sur les droits et le bien-être de l’enfant,Child Rights Connect, le Secrétariat du Conseil de l’Europe, ECPAT, Europol, INHOPE (Association internationale de services d’assistance en ligne), l’Institut interaméricain de l’enfant (OEA), le Centre international pour les enfants disparus et exploités, le Bureau international du Travail, l’Union internationale des télécommunications, INTERPOL, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme,Plan International,Save the Children International, le Comité des droits de l’enfant des Nations Unies, le Rapporteur spécial sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants des Nations Unies, le Représentant spécial du Secrétaire général sur la violence à l’encontre des enfants des Nations Unies et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Observateurs : la London School of Hygiene and Tropical Medicine, l’Université de Bedfordshire et l’International Centre : Researching child sexual exploitation, violence and trafficking,Oak Foundation.