All news
|
Print
01 juin 2016

Une formation INTERPOL-CIO pour lutter contre la criminalité dans le sport, en amont des Jeux Olympiques de Rio

RIO DE JANEIRO (Brésil) – Le développement des compétences spécialisées nécessaires à la détection des infractions dans le domaine du sport et à une lutte plus efficace contre celles-ci est au cœur de deux formations organisées au Brésil cette semaine, en amont des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Organisée conjointement par INTERPOL et le Comité international olympique (CIO) avec la coopération de la Police fédérale brésilienne, la première formation (30 - 31 mai) était un atelier qui a rassemblé des juges, des procureurs, et des hauts représentants des services chargés de l’application de la loi, du ministère de la Justice, de la loterie nationale, des fédérations sportives nationales, du Comité d’organisation des Jeux Olympiques de Rio 2016 et du monde universitaire.

Cet atelier était axé sur les outils juridiques dont on dispose pour lutter contre la manipulation des compétitions, les paris sportifs illégaux, le dopage et les autres infractions dans le domaine du sport.

La deuxième, une formation de police qui s’adresse aux enquêteurs spécialisés dans le sport (2 - 3 juin), met l’accent sur l’évaluation des affaires, le recueil d’éléments de preuve et l’échange d’informations.

Ces deux formations ont pour but de sensibiliser les autorités brésiliennes et de renforcer leur capacité à faire face à un éventail d’infractions potentielles en lien avec l’intégrité dans le sport, avant et pendant les Jeux Olympiques de Rio 2016, en particulier dans les domaines de la manipulation des compétitions et du dopage.

Dans le cadre de leur action commune contre la criminalité dans le sport, les deux organisations lancent aujourd’hui le manuel INTERPOL-CIO de protection du sport contre la manipulation des compétitions.

Du fait des profits importants qu’ils peuvent en tirer, et du risque de détection relativement faible qu’elle présente, les malfaiteurs et les organisations criminelles s’intéressent de plus en plus à la manipulation des compétitions dans le monde entier.

Le manuel vient compléter la formation et le renforcement des capacités proposés par le CIO et INTERPOL, et offre aux instances dirigeantes sportives et aux services chargés de l’application de la loi un point de repère important pour améliorer la prévention et la réponse face aux atteintes à l’intégrité dans le sport.

« L’intégrité dans le sport est de plus en plus menacée dans le monde entier, et les groupes criminels organisés cherchent de nouvelles manières de cibler le sport professionnel. Il est donc vital d’adopter une stratégie de prévention internationale coordonnée, telle que celle déployée par INTERPOL et le CIO, pour lutter contre la criminalité dans le sport », a déclaré Rogério Augusto Viana Galloro, Directeur exécutif de la Police fédérale brésilienne.

Luiz Fernando Correa, Directeur de la Sécurité du Comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO) de Rio 2016, a déclaré : « Le COJO de Rio 2016 s’est pleinement engagé à prévenir toute forme de criminalité dans le sport et à enquêter sur ce type d’infractions au cours des Jeux Olympiques et Paralympiques 2016. Ainsi, il a créé au sein du CIO l’unité de renseignement conjointe chargée de l’intégrité pour garantir l’intégrité dans le sport, en partenariat avec les autorités brésiliennes ».

Ces formations sont les dernières d’une série de formations organisées conjointement par le service Anticorruption, criminalité financière et recouvrement d’avoirs d’INTERPOL (incluant le programme « Criminalité dans le sport ») et le Bureau Éthique et conformité du CIO, dans le cadre d’un accord de partenariat d’une durée de trois ans, qui vise à renforcer la lutte contre la manipulation des compétitions sportives en mettant l’accent sur la prévention et la formation.