All news
|
Print
22 décembre 2015

Le trafic d’ivoire d’éléphant et de corne de rhinocéros cible de l’opération Worthy II sur le continent africain

LYON (France) – Une opération pilotée par INTERPOL contre le trafic d’ivoire en Afrique a abouti à 376 arrestations, à la saisie de 4,5 tonnes d’ivoire d’éléphant et de corne de rhinocéros, et à des enquêtes sur 25 groupes criminels impliqués dans le commerce illicite.

L’opération Worthy II s’est déroulée de janvier à octobre, avec le concours des services chargés de l’application de la loi de 11 pays africains : l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, le Kenya, le Malawi, le Mozambique, la Namibie, l’Ouganda, le Soudan, le Swaziland, la Tanzanie et la Zambie.

Outre l’ivoire et la corne de rhinocéros, des milliers d’autres produits issus d’espèces sauvages ont été saisis, dont 2 029 écailles de pangolin, 173 tortues vivantes, 55 kg de concombre de mer, des dents de phacochères, des peaux de grands félins, de pangolin et de python, et des carcasses d’impalas, ainsi que 532 cartouches, cinq armes à feu, et deux fusils de fabrication artisanale.

L’opération Worthy II avait pour but d’intensifier la riposte coordonnée des services chargés de l’application de la loi aux atteintes à la vie sauvage grâce à la collaboration transfrontalière interservices, à l’échange et à l’analyse systématiques des renseignements, et au recours à des techniques d’enquête d’avant-garde. Elle a reçu l’appui du projet Wisdom d’INTERPOL, qui cible le commerce illicite d’ivoire et de corne de rhinocéros.

Francis Rwego, le chef du Bureau régional d’INTERPOL pour l’Afrique de l’Est à Nairobi, a déclaré : « L’opération Worthy II a été une initiative couronnée de succès pour les pays participants, en particulier les réunions et les ateliers qui l’ont précédée et qui ont doté les agents des compétences nécessaires pour mener la phase opérationnelle avec efficacité.

« L’opération n’aurait pu être aussi fructueuse sans les interventions sur le terrain des services nationaux chargés de l’application de la loi avec le soutien du réseau mondial d’INTERPOL », a conclu M. Rwego.

Les pays participants ont publié 25 notices INTERPOL, ou alertes internationales, au cours de l’opération Worthy II : sept notices rouges concernant des personnes recherchées, quatre notices bleues pour recueillir des informations sur des individus, 10 notices mauves donnant des informations sur des modes opératoires courants, et une notice verte alertant les autres pays au sujet de malfaiteurs connus.

Lors de l’opération, des cellules de soutien aux enquêtes ont été déployées au Kenya et en Tanzanie, ainsi que dans des pays asiatiques, parmi lesquels Singapour et la Thaïlande, où plusieurs tonnes d’ivoire d’éléphant et de corne de rhinocéros ont été saisies.

Des réunions de coordination nationales ont eu lieu lors de la phase précédant l’opération, afin de permettre à la police, aux services de protection des espèces sauvages et aux douanes de fixer leurs priorités pour l’action sur le terrain. À cette fin, le Soudan a organisé un Séminaire national sur la sécurité environnementale (NESS) en mai, avec l’appui de l’équipe du projet Wisdom et du Bureau régional d’INTERPOL à Nairobi.

L’opération Worthy II a été menée avec le soutien de la Wildcat Foundation et de l’IFAW sous les auspices du projet Wisdom d’INTERPOL. Ce projet a pour but de mettre un terme aux activités des grandes organisations criminelles transnationales se livrant au commerce illicite d’ivoire d’éléphant d’Afrique et de corne de rhinocéros, et de les démanteler, en encourageant la communication, la coopération et la collaboration en matière d’échange de renseignements, d’enquêtes transfrontalières et de renforcement des capacités.