All news
|
Print
04 novembre 2015

L’Assemblée générale d’INTERPOL approuve la solution I-Checkit en tant qu’outil de police innovant pour la gestion des frontières

KIGALI (Rwanda) – Les membres d’INTERPOL ont approuvé, au moyen d’une résolution, le modèle de services I-Checkit pour les compagnies aériennes, en tant que composante essentielle de la stratégie mondiale de l’Organisation en matière de gestion des frontières.

Solution innovante destinée à compléter et à renforcer les systèmes nationaux de protection des frontières, I-Checkit permet à des partenaires de confiance d’effectuer en temps réel des vérifications approfondies sur les passagers dans les bases de données mondiales d’INTERPOL, notamment celle sur les documents de voyages volés et perdus (SLTD).

Les chefs de police et les hauts responsables des services chargés de l’application de la loi réunis lors de la 84ème session de l’Assemblée générale d’INTERPOL ont adopté cette résolution à la suite d’un projet pilote de 16 mois mené en partenariat avec AirAsia, qui a démontré l’utilité de I-Checkit pour réduire les risques criminels liés à la fraude à l’identité et recueillir des renseignements de police, notamment pour les pays dépourvus d’une solution intégrée de gestion des frontières.

« En approuvant l’initiative I-Checkit, les pays membres d’INTERPOL ont reconnu que pour évoluer avec succès et s’adapter aux changements, l’action policière internationale doit à l’avenir inclure des partenariats stratégiques et innovants entre les services chargés de l’application de la loi et le secteur privé », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock.

La résolution adoptée par l’Assemblée générale d’INTERPOL appelle les pays membres à soutenir la poursuite du développement de la solution I-Checkit en autorisant les vérifications dans les données SLTD nationales, avec les contrôles appropriés régis par la réglementation sur la protection des données.

« Des organisations criminelles et des terroristes utilisent des documents de voyage volés pour dissimuler leur identité et franchir des frontières sans être repérés. Face à cette menace et à l’augmentation du nombre de voyageurs internationaux, les pays doivent renforcer les contrôles aux frontières et la gestion des données d’identité », a déclaré le Directeur de l’Appui opérationnel et de l’analyse d’INTERPOL, M. Michael O’Connell.

« Grâce à son système sécurisé d’alerte en temps réel, aux renseignements potentiellement utiles qu’il permet de recueillir et à son cadre juridique, I-Checkit peut devenir un outil d’enquête et de prévention précieux pour la police, et contribuer à renforcer la sécurité des pays », a ajouté M. O’Connell.

Dans le cadre de la résolution adoptée par l’Assemblée générale, et en coopération avec les Bureaux centraux nationaux, le Secrétariat général d’INTERPOL prévoit de tester I-Checkit dans d’autres secteurs exploités par des malfaiteurs utilisant de fausses identités pour effectuer des transactions illicites.

En 2016, la solution I-Checkit sera testée dans le secteur des transports maritimes. Les essais en cours avec un nombre restreint de partenaires des secteurs de l’hôtellerie et de la banque se poursuivront également.

INTERPOL Innovative Police Capabilities

INTERPOL's I Checkit Programme - Michael O'Connell, Director of Operational Support & Analysis

AirAsia's Tony Fernandes, Group Chief Executive Officer

I-Checkit AirAsia Plane

I-Checkit – For Your Security