All news
|
Print
15 octobre 2015

Forum INTERPOL/EUROPOL contre les réseaux de trafic de migrants

LYON (France) – La mise en place d’une lutte coordonnée et efficace des services chargés de l’application de la loi contre les réseaux de criminalité organisée responsables du trafic de migrants est le thème central du Forum opérationnel INTERPOL et Europol sur la lutte contre les réseaux de trafic de migrants.

Cette réunion de deux jours (15 et 16 octobre) qui se tient au siège du Secrétariat général d'INTERPOL rassemble plus de 120 participants de 50 pays d’origine, de transit et de destination touchés par des flux migratoires irréguliers, ainsi que des représentants d’organisations internationales et régionales et du secteur privé.

D’autres thèmes seront évoqués, tels que les liens entre le trafic de migrants, la traite d’êtres humains et d’autres formes de criminalité, qui reposent sur des mouvements illégaux de capitaux, la corruption et l’utilisation de faux documents de voyage.

Le but est de créer une plateforme internationale de coordination de l’analyse criminelle, de la formation et des opérations de lutte contre le trafic de migrants.

« De nombreux pays et organisations tentent de relever le défi que constitue le trafic de migrants, mais aucun acteur ne peut à lui seul démanteler les réseaux de trafiquants », a déclaré le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock.

« Ces réseaux sont à la fois étendus et complexes, et ils sont composés d’individus qui se livrent à toutes sortes d’activités criminelles. Une action coordonnée de la part des pays d’origine, de transit et de destination est donc nécessaire, et les services chargés de l’application de la loi sont un acteur essentiel de la lutte contre les groupes de trafiquants ».

« En tant que plateforme neutre comptant 190 pays membres, INTERPOL est idéalement placé pour coordonner l’action internationale menée contre les réseaux de trafic de migrants dans les pays de destination, mais surtout et simultanément, dans les pays d’origine et de transit », a déclaré M. Stock.

Dans un contexte où INTERPOL et Europol collaborent déjà étroitement dans divers domaines de criminalité, notamment au sein de l’Équipe opérationnelle conjointe (JOT) « Mare » d’Europol contre le trafic de migrants, M. Stock a également mis en évidence le rôle et les moyens d’Europol dans la lutte qu’il mène contre les réseaux de criminalité aux côtés de l’organisation mondiale de police.

M. Wil van Gemert, Directeur adjoint chargé des opérations à Europol, a déclaré : « L’augmentation exceptionnelle du nombre de migrants et de réfugiés qui tentent d’entrer en Europe a engendré une activité criminelle d’une ampleur sans précédent. Le défi étant complexe et multidimensionnel, notre réponse se doit de l’être également ».

« Europol redouble d’efforts pour que l’Équipe opérationnelle conjointe Mare devienne un centre européen d’un nouveau genre sur le trafic de migrants. Nous serons ainsi mieux à même d’offrir un appui sur le terrain, et nos capacités d’analyse s’en trouveront renforcées ».

M. van Gemert a ajouté que, puisque la problématique s’étend bien au-delà des frontières de l’Union européenne, le partenariat d’Europol avec INTERPOL, qui est fondé sur une étroite coopération et une confiance mutuelle, est crucial. Selon lui, tandis qu’Europol sert de plateforme d’échange d’informations criminelles aux membres de l’UE, INTERPOL peut jouer un rôle déterminant s’agissant de faciliter l’échange entre les pays d’origine et de transit, en s’assurant que les informations utiles pour les services chargés de l’application de la loi soient échangées rapidement.

À cet égard, les participants ont appris qu’INTERPOL se proposait de créer un réseau opérationnel de spécialistes de la lutte contre le trafic de migrants pour construire et maintenir une plateforme d’échange d’informations sur les groupes de trafiquants connus.

Le réseau opérationnel de spécialistes jettera les bases d’une coopération renforcée en matière d’enquêtes, d’opérations et d’analyse, et procédera à des échanges en temps réel et sécurisés d’informations sur les affaires, de données et d’informations sur les modes opératoires dans le monde entier. INTERPOL organisera également des opérations consacrées à la recherche de fugitifs, en utilisant son modèle « INFRA », pour faciliter l’ouverture et la résolution d’enquêtes.

INTERPOL participera au Sommet international de la Valette sur les migrations (11 et 12 novembre), organisé par le Conseil européen pour trouver des solutions aux questions de migration avec les pays d’Afrique et les autres principaux pays et organisations concernés.
 
Une réunion de suivi du forum de cette semaine sur les réseaux de trafic de migrants sera également organisée au siège d’Europol à La Haye, début 2016.

Statement by Jürgen Stock, INTERPOL Secretary General

Statement by Wil van Gemert, Europol Deputy Director for Operations

Speech by Jürgen Stock, INTERPOL Secretary General #SmugglingForum

Speech by Wil van Gemert, Europol Deputy Director for Operations