All news
|
Print
15 septembre 2015

Le renforcement de la sécurité régionale et mondiale au centre de la visite du chef d’INTERPOL en Argentine

BUENOS AIRES (Argentine) ‒ Lors de sa première mission officielle en Argentine, le Secrétaire Général d’INTERPOL, Jürgen Stock, a rencontré des hauts responsables du gouvernement et de la police afin de déterminer les domaines dans lesquels la coopération des services chargés de la loi pourrait être renforcée pour lutter contre la criminalité et le terrorisme transnationaux.

Le Secrétaire Général s’est entretenu avec le Ministre argentin des Affaires étrangères, Héctor Timerman, ainsi qu’avec le Secrétaire à la Sécurité de la nation et Délégué pour les Amériques auprès du Comité exécutif d’INTERPOL, Sergio Berni, qui ont tous deux souligné l’attachement du pays à INTERPOL, considéré comme « le plus important outil de coopération policière, pas seulement au niveau mondial mais aussi sur le plan régional ».

M. Stock a déclaré que le soutien de l’Argentine et des autres gouvernements de la région était déterminant afin de renforcer la capacité d’INTERPOL à mettre à disposition les outils et services dont ont besoin les agents de première ligne pour mieux protéger les citoyens et les visiteurs.

Le chef d’INTERPOL s’est également entretenu avec les responsables des quatre corps de police réunis au sein du ministère de la Sécurité : Roman Di Santo, le directeur de la Police fédérale argentine, Omar Ariel Kannemann, le directeur de la Gendarmerie nationale, Luis Alberto Heiler, le chef de la Garde côtière, et Germán Montenegro, le directeur de la Police de la sécurité aéroportuaire.

Le Secrétaire Général s’est rendu au Bureau central national (B.C.N.) d’INTERPOL, où il a rencontré le chef du B.C.N., Mario Ferreiro, et son équipe, et a visité le Bureau régional d’INTERPOL pour l’Amérique du Sud, qui a ouvert ses portes à Buenos Aires en 2010.

Non content d’apporter directement son soutien aux 12 B.C.N. de la région, le Bureau régional abrite également l’une des trois salles des opérations du Centre de commandement et de coordination, les autres étant situées au siège du Secrétariat général à Lyon (France) et au Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation à Singapour.

Les pays desservis par le Bureau régional de Buenos Aires sont l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur, le Guyana, le Paraguay, le Pérou, le Suriname, l’Uruguay et le Venezuela.

Buenos Aires accueillera la 9ème Conférence internationale sur la répression des atteintes à la propriété intellectuelle du 22 au 24 septembre, qui offrira un espace unique pour le partage et la définition au niveau mondial des bonnes pratiques en matière de lutte contre les activités criminelles que constituent la contrefaçon et le piratage. L’évènement sera co-organisé par INTERPOL et le ministère argentin de la Sécurité, en partenariat avec Underwriters Laboratories (UL).