All news
|
Print
16 juillet 2015

L’intensification des échanges d’informations pour lutter contre le terrorisme au centre de la visite du Ministre de l’Intérieur allemand à INTERPOL

LYON (France) – Trouver des domaines dans lesquels l’échange d’informations opérationnelles pourrait être amélioré afin de combattre plus efficacement le terrorisme en Europe et au-delà, tel a été le thème principal d’une entrevue entre le Ministre de l’Intérieur allemand, M. Thomas de Maizière, et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock.

Accompagné du Président du Bundeskriminalamt (BKA) allemand, M. Holger Münch, le Ministre s’est vu présenter les capacités d’INTERPOL en matière de soutien aux pays membres par l’échange de renseignements, l’analyse et la formation aux techniques de gestion des frontières.

La délégation a également été informée des derniers développements concernant la coopération d’INTERPOL avec des organisations telles qu’Europol en vue d’harmoniser les actions menées aux niveaux régional et international dans le domaine de la lutte antiterroriste. Grâce à sa présence en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, INTERPOL peut jouer un rôle majeur pour préserver la sécurité de l’UE hors de ses frontières, notamment pour répondre au problème des flux de combattants terroristes étrangers.

Le rôle de plateforme mondiale d’échange d’informations joué par INTERPOL dans la lutte contre le terrorisme a été reconnu tant par le Conseil de sécurité des Nations Unies que par l’Union européenne. La base de données de l’Organisation sur les combattants terroristes étrangers contient actuellement quelque 4 500 profils d’individus ayant voyagé à destination de la Syrie ou de l’Iraq, ou depuis ces pays.

« La menace du terrorisme international persiste. Nous l’avons constaté une fois de plus lors des incidents tragiques survenus en France et, plus récemment, en Tunisie », a déclaré M. de Maizière.

« Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, il est essentiel d’échanger un large éventail d’informations en toute confiance au niveau international. Grâce à sa longue expérience de la coopération internationale et à ses points de contact dans 190 pays membres, INTERPOL joue un rôle capital à cet égard », a ajouté M. de Maizière.

Le ministre a souligné l’engagement de l’Allemagne en faveur de l’application de la loi au niveau international, avec la décision prise par son pays de mettre à disposition des fonctionnaires supplémentaires au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, à Lyon.

Saluant l’annonce faite par le Ministre, le Secrétaire Général d’INTERPOL a déclaré : « Dans le monde d’aujourd’hui, où les frontières tendent à s’effacer, INTERPOL est idéalement placé pour aider les services chargés de l’application de la loi à apporter une réponse coordonnée et globale à la criminalité transnationale et au terrorisme, qui se mondialisent de plus en plus. »

« Chaque pays a un rôle à jouer afin d’assurer la sûreté et la sécurité de ses citoyens sur son territoire national comme à l’étranger, et l’Allemagne donne une nouvelle preuve du soutien qu’elle apporte à l’ensemble de la communauté des services chargés de l’application de la loi grâce à son étroite coopération avec INTERPOL, comme l’illustre sa décision de mettre à disposition davantage de fonctionnaires », a conclu M. Stock.

L’Allemagne compte parmi les pays qui alimentent et utilisent le plus les bases de données mondiales d’INTERPOL, dont celles sur les personnes recherchées, les documents de voyage volés et perdus, les véhicules volés et les empreintes digitales. Elle permet ainsi à d’autres pays membres d’identifier des malfaiteurs tentant de se soustraire à la justice.

Le Président du BKA, M. Münch, a déclaré que cette visite a été l’occasion de renforcer encore davantage la collaboration : « Au vu des évolutions de la criminalité, une étroite coopération policière internationale est la seule solution possible, et INTERPOL joue un rôle essentiel en la matière. »

« Le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock, qui a été Vice-président du BKA pendant de nombreuses années, connaît l’efficacité du travail de la police allemande. Je suis convaincu que ce facteur contribuera également à renforcer notre coopération avec INTERPOL au cours des années à venir », a conclu M. Münch.

La délégation allemande a en outre visité le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL, qui apporte un soutien 24 heures sur 24, sept jours sur sept, aux 190 pays membres de l’Organisation, et a été informée des derniers développements concernant les activités du Complexe mondial INTERPOL pour l’innovation à Singapour.