All news
|
Print
26 juin 2015

La coopération policière au centre de la visite du Ministre de l’Intérieur du Gabon à INTERPOL

LYON (France) – Lors de sa visite au siège du Secrétariat général d’INTERPOL, le Ministre de l’Intérieur, de la sécurité publique, de l’immigration et de la décentralisation du Gabon, M. Guy Bertrand Mapangou, a été informé des multiples manières dont les outils et services mis à disposition par l’organisme mondial de police peuvent aider à renforcer la sécurité nationale et régionale.

Parmi les principales questions à l’ordre du jour des entretiens entre M. Mapangou, le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock et d’autres hauts responsables de l’Organisation ont figuré le terrorisme, la protection des frontières et la criminalité organisée transnationale. Une vue d’ensemble des actions actuellement menées par INTERPOL pour aider ses 190 pays membres à lutter contre la criminalité a été présentée à cette occasion au Ministre et à sa délégation.

Dans ce contexte a également été soulignée l’importance de poursuivre l’ouverture aux autorités aéroportuaires et aux services chargés de l’application de la loi gabonais de l’accès aux bases de données mondiales d’INTERPOL via le réseau de communication policière sécurisée I-24/7 de l’Organisation.

« Comptant 800 km de côtes et des frontières terrestres avec trois pays, le Gabon est quotidiennement aux prises avec les problèmes de la piraterie maritime et de l’immigration illégale », a indiqué le Ministre.

« La rencontre d’aujourd’hui avec le Secrétaire Général d’INTERPOL et des personnels de police spécialisés a été très fructueuse car elle nous a permis de définir des moyens de lutter contre ces menaces par une utilisation plus large et intensive des outils de police d’INTERPOL, dans le but final de protéger les populations du Gabon et des pays voisins », a conclu le Ministre.

Le Gabon devant accueillir la Coupe d’Afrique des Nations de football en 2017, le rôle des Cellules INTERPOL de soutien aux grandes manifestations (IMEST), déployées pour aider les pays membres à préparer, coordonner et mettre en œuvre les dispositifs de sécurité entourant des manifestations telles que des compétitions sportives internationales, a également été évoqué.

Condamnant la série d’attentats terroristes meurtriers survenus vendredi dernier en France, au Koweït, en Tunisie et en Somalie, le Secrétaire Général Stock a déclaré : « INTERPOL est prêt à apporter un soutien accru aux pays d’Afrique et au-delà, afin de les aider à renforcer leurs capacités locales et nationales de lutte contre les menaces pesant sur leur sécurité et à intégrer ces capacités à une réponse internationale plus large, de manière à ce que leurs services nationaux de police puissent bénéficier de l’assistance du monde entier via le réseau mondial d’INTERPOL ».

La délégation gabonaise, dont faisaient également partie M. Jean Clotaire Oye Zué, Commandant en chef des Forces de police nationale, et M. Christian Yves Kassat, Chef du Bureau central national du Gabon à Libreville, a par ailleurs visité le Centre de commandement et de coordination d’INTERPOL.

Guy Bertrand Mapangou, Gabon’s Minister of Interior, Public Security and Immigration visits INTERPOL