All news
|
Print
04 juin 2015

La coopération policière internationale au centre de la visite du ministre des Affaires étrangères de la Belgique à INTERPOL

LYON (France) – La coopération entre la Belgique et le réseau mondial INTERPOL de lutte contre la criminalité organisée transnationale figurait parmi les principaux thèmes à l’ordre du jour des entretiens d’aujourd’hui entre le Ministre belge des Affaires étrangères, M. Didier Reynders, et le Secrétaire Général d’INTERPOL, M. Jürgen Stock.

Au cours de la visite de M. Reynders au siège du Secrétariat général de l’Organisation, les discussions ont porté sur des questions liées à la sécurité régionale et internationale, notamment le terrorisme et les combattants terroristes étrangers, les menaces pour la sécurité des frontières et la cybercriminalité.

« Il est primordial que nous échangions toujours plus d’informations, et nous nous réjouissons de voir que c’est le cas avec INTERPOL, qui travaille à rendre possible l’échange de davantage d’informations dans différents domaines avec ses 190 pays membres », a déclaré M. Reynders.

Les déplacements transnationaux de combattants terroristes étrangers concernant toutes les régions du monde, le Secrétaire Général d’INTERPOL a salué la détermination des autorités belges à lutter contre cette menace en partageant des informations via les bases de données mondiales d’INTERPOL. La Belgique figure en effet parmi les cinq pays qui transmettent le plus d’informations relatives aux combattants étrangers pour alimenter les bases de données de l’Organisation.

Soulignant les excellents résultats qui peuvent être obtenus par ce partage des informations, le chef d’INTERPOL a évoqué une affaire de 2014 dans laquelle une personne faisant l’objet d’une alerte internationale publiée par la Belgique via INTERPOL pour des faits de terrorisme a pu être arrêtée au Liban grâce aux renseignements ainsi mis en commun.

« La Belgique a prouvé à maintes reprises son attachement à la coopération policière internationale, et elle demeure un allié essentiel dans la lutte contre le terrorisme et toutes les formes de criminalité transnationale », a déclaré le Secrétaire Général Stock.

Lors de sa visite au siège du Secrétariat général de l’organisation mondiale de police, le Ministre belge des Affaires étrangères s’est vu présenter les outils et services mondiaux d’INTERPOL, qui aident au quotidien les services chargés de l’application de la loi du monde entier, notamment en matière de renforcement des capacités et de formation.

La délégation belge comptait également parmi ses membres M. Patrick Vercauteren-Drubbel, ambassadeur de Belgique en France, et M. Luc de Lobel, consul général de Belgique à Marseille.

Didier Reynders - Belgian Minister of Foreign Affairs